Un premier pas vers la réhabilitation de la statue du Général Dumas à Paris

histoire
Portrait non daté du général Dumas ©DR

Le conseil d'arrondissement du 17ème à Paris a voté pour la réhabilitation de la statue du Général Dumas, fondue sous l'Occupation. Une décision qui doit encore être validée par le Conseil de Paris début février. Explications.

La statue du Général Dumas retrouvera-t-elle bientôt la place du Général-Catroux, "plus communément appelée la place des Trois Dumas", dans le 17ème arrondissement de la capitale ? C’est en tout cas en bonne voie, après l'adoption à l’unanimité, lundi soir, au conseil d'arrondissement de la mairie du 17 ème, d'un voeu portant sur la réinstallation d’une statue lui rendant hommage.

Réinstallation à l'identique

Un voeu porté avec fierté par la Guyanaise Carline Lubin-Noël ( Groupe Changer Paris), au nom de la majorité du 17ème arrondissement :

 

“Nous demandons une réinstallation de cette statue à l’identique place du général-Catroux -à l’époque, c’était place Malesherbes-, le lieu s’y prête bien parce que c’était le lieu originel et par ailleurs, cette place est communément appelée la place des Trois Dumas :  il y actuellement sur cette place des statues d'Alexandre Dumas père et fils.”

 

Une statue fondue par les Nazis 

Premier général de division d'origine antillaise et héros de la Révolution française, le Général Dumas aurait inspiré à son fils "Les Trois Mousquetaires". Né esclave, il fut injustement discriminé du fait de sa couleur. C’est en 1912 que fut érigée une statue en bronze du Général, tenant d'une main ferme son fusil, place Malesherbes à l’époque, dans le 17ème arrondissement de la capitale.

La statue érigée en 1912 et détruite par les Nazis en 1942 ©Wikipedia

En 1942, sous l'occupation allemande, la statue fut fondue : la figure du général Dumas indisposait les Nazis. 

Tribune pour sa réhabilitation

En juillet 2020, Frédéric Potier, délégué interministériel à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT et Claude Ribbe, président de l'association des amis du général Dumas, aujourd’hui “conseiller culture, éducation et mémoire” de Sébastien Lecornu, publiaient une tribune pour proposer sa réhabilitation. Une démarche qui faisait bien entendu écho au débat sur le déboulonnage des statues.

 

Soutien de l’ex-premier ministre

En juin dernier, l'ancien premier ministre Edouard Philippe, interrogé à l’époque au Sénat, en marge de l'affaire Floyd, sur ce déboulonnage des statues, avait précisément plaidé pour que cette dernière retrouve sa place. "Nous pourrions lutter pour reconstruire la statue du Général Dumas", avait-il déclaré.

 

Vers une validation au Conseil de Paris début février 

L’affaire n’est pas encore tout à fait conclue : il faut maintenant la validation du Conseil de Paris, lors de sa prochaine séance qui aura lieu les 2, 3 et 4 février.

Et c’est à nouveau Carline Lubin-Noël qui sera à la manoeuvre : "j’aurai l’honneur, au nom de la mairie du 17ème et du groupe Changer Paris de présenter ce voeu qui demande la réinstallation du général Dumas”, indique la Guyanaise, 

 Je suis très fière d’avoir porté ce voeu au conseil d’arrondissement du 17ème et de pouvoir le porter à nouveau au prochain Conseil de Paris.

Carline Lubin-Noël

 

“Ce voeu, nous l’avons construit avec le maire ( du 17ème, ndlr) Geoffroy Boulard, mais aussi avec Claude Ribbe qui est le conseiller du ministère de l’Outre mer (...). Cela montre à quel point ce vœu fait l’unanimité et il ne lui manque plus qu’à être confirmé au prochain Conseil de Paris.”

Même si elle ne peut davantage s’engager sur un vote à venir, la conseillère de Paris est optimiste. Car ce “voeu” a notamment eu le soutien de Karine Taieb qui siège "au conseil d’arrondissement et qui est adjointe au patrimoine auprès d’Anne Hidalgo" : “elle a eu des mots très encourageants  à [son ]’endroit", souligne la Guyanaise.

Et Carline Lubin-Noël de conclure : “cela ne devrait pas poser de difficulté, une moulure existe, nous a dit Claude Ribbe.”

Les Outre-mer en continu
Accéder au live