Les coulisses de l'enregistrement du nouvel album de la cantatrice guyanaise Marie-Laure Garnier

musique
La soprano guyanaise Marie-Laure Garnier et la pianiste Celia Onto Bensaid
La soprano guyanaise Marie-Laure Garnier et la pianiste Celia Onto Bensaid pendant l'enregistrement de leur album en duo. ©Mohamed Errami

La soprano guyanaise Marie-Laure Garnier, lauréate des Victoires de la musique 2021, prépare un disque en duo piano voix avec la pianiste Celia Onto Bensaid. Un album qui mêlera musique classique française et chants religieux afro-américains. 

La voix claire et élégante de Marie-Laure Garnier s’élève dans la prestigieuse salle Gaveau, dans le 8e arrondissement de Paris. La cantatrice Guyanaise, révélation lyrique aux Victoires de la Musique classique 2021, enregistre un album en duo avec la pianiste Célia Oneto Bensaid. 

"On a travaillé depuis longtemps sur ce projet, à la fois sur le programme, sur ce qu’on avait envie de proposer, les compositeurs qu’on a choisis et puis de façon concrète la préparation des pièces", détaille la soprano. Cette collaboration est loin d’être une première : les deux femmes se sont déjà produites ensemble dans de nombreux festivals.

Ça fait presque 10 ans qu’on travaille ensemble, on s’est vu grandir l’une l’autre, en même temps qu’on faisait grandir notre travail ensemble.

Célia Oneto Bensaid, pianiste.


Amies dans la vie, Marie-Laure Garnier et Célia Oneto Bensaid restent très professionnelles. "On ne se flatte pas, raconte la pianiste. On est là comme dans un laboratoire de recherche, on échange nos points de vue sur le texte." Un professionnalisme que salue Elene Golgeuit, la coach vocal et conseillère artistique qui les épaulent pendant l’enregistrement du disque : "C’est un grand bonheur de travailler avec elles. On est au 3e jour d’enregistrement et elles sont au taquet!"

La cantatrice Marie-Laure Garnier en répétition.
La cantatrice Marie-Laure Garnier en répétition. ©Mohamed Errami

 

Un album pas si "classique"

Le répertoire choisi par les deux femmes a de quoi surprendre. L’album de 18 titres mêlera musique classique française et chants religieux afro-américains. "Ce sont de prime abord deux univers qui ne communiquent pas, on a choisi de les faire se regarder, détaille Marie-Laure Garnier. On a envie de proposer quelque chose qui nous ressemble. On est deux jeunes femmes hyper dynamiques de culture différente et on avait envie de mettre une part de chacune dans ce disque." Artiste engagée, la cantatrice dénonce régulièrement le manque de visibilité des artistes ultramarins. 

Pour écouter le résultat, il faudra s’armer de patience : la sortie de l’album n’est prévue que pour mars 2022.

En attendant, retrouvez le reportage de Mohamed Errami, Denis Rousseau-Kaplan et Bernard Blondel :