outre-mer
territoire

Les personnalités issues de la diversité ont la cote chez les jeunes

société
Classement personnalités préférées des 15-20 ans Phosphore
©Fotopress-DPA VALERIE MACON-AFP - KEVORK DJANSEZIAN-GETTY IMAGES NORTH AMERICA-AFP JUSTIN TALLIS-AFP Alexey Nasyrov / ANADOLU AGENCY
Le magazine Phosphore a fait tester auprès de 502 personnes de 15 à 20 ans, représentatives de la population française, la cote d'amour de 80 noms, suggérés par des lecteurs. Omar Sy arrive en tête suivi de Barack Obama et du comédien Will Smith.
"Malgré les apparences, c'est un classement très politique et social : le fait que les trois premiers du palmarès soient noirs est un symbole important", analyse dans Le Parisien le sociologue spécialiste de la jeunesse, Michel Fize. "Cela montre une volonté des jeunes de remettre de l'ordre dans la société, en faisant passer en tête les minorités qui sont habituellement maintenues en bas de l'échelle sociale", estime le sociologue.

Selon le rédacteur en chef de Phosphore, David Groison, "les premiers se ressemblent par leur attitude cool. Will Smith par exemple incarne l'homme qui a tout, le succès, une belle carrière, une chouette famille, et qui reste authentique." Les chouchous d'hier Gad Elmaleh, dont le compte en Suisse a déplu, et Jean Dujardin, devenu star de Hollywood, n'apparaissent plus dans ce classement.

 

Les politiques indiffèrent les jeunes 

Les trois derniers du classement sont Marine Le Pen, François Hollande et Nicolas Sarkozy. Même Christiane Taubira et ses « murmures à la jeunesse » (éditions Philippe Rey) n’attirent pas l’attention des 15-20 ans. Tout comme la jeune garde représentée par Emmanuel Macron ou Najat Vallaud-Belkacem qui recueille un petit 3,5/10. "L'indifférence des jeunes pour la classe politique prend de l'ampleur, même s'ils s'intéressent beaucoup à la chose publique", précise David Groison.

Parmi les sondés, les garçons ne citent que des hommes dans leurs modèles de réussite, rendant le palmarès bien pauvre en figures féminines. La chanteuse Adele arrive tout de même en quatrième position, appréciée pour "sa réussite alors qu'elle ne correspond pas aux canons de beauté actuels", souligne David Groison.

Publicité