publicité

Une manifestation à Mayotte pour demander une piste longue pour l'aéroport

Plusieurs centaines de personnes ont manifesté ce samedi 20 janvier à Mayotte. Toutes réclament la construction d'une piste longue pour l'aéroport de Pamandzi. Alors que le projet Notre-Dame-des-Landes vient d'être abandonné, certains estiment que "c'est une opportunité".

Aéroport de Mayotte. © ORNELLA LAMBERTI / AFP
© ORNELLA LAMBERTI / AFP Aéroport de Mayotte.
  • La1ère.fr (avec AFP et Mayotte 1ère)
  • Publié le
Quelques centaines de personnes ont manifesté, ce samedi 20 janvier, à Mayotte pour réclamer l'allongement de la piste de l'aéroport de Pamandzi. Le projet d'une piste longue à Mayotte, qui permettrait des liaisons directes Mayotte-métropole avec des avions gros porteurs, est évoqué depuis de nombreuses années, mais n'a jamais abouti.

Une manifestation

A l'appel d'un Collectif de citoyens de Mayotte, regroupant plusieurs associations, quelques centaines de Mahorais, arborant parfois drapeaux français et drapeaux européens, ont défilé en Petite-Terre, près de l'aéroport de Pamandzi, pour réclamer la construction de la piste longue, au nom de "la sécurité des usagers", du "désenclavement de l'île" et du "développement économique".

Alors que le projet Notre-Dame-des-Landes vient d'être abandonné, ils estiment que "c'est une opportunité" et souhaitent que "les élus se rapprochent de l'Etat afin de voir dans quelle mesure la solidarité de l'Etat peut jouer afin que les fonds qui étaient prévus pour Notre-Dame-des-Landes soient orientés vers Mayotte", a expliqué sur Mayotte 1ere l'un des organisateurs de la
manifestation, Foumo Sihali.

Regardez ci-dessous le Facebook Live de Mayotte 1ère :

La piste longue, une "priorité"

Dans un communiqué, le député LR Mansour Kamardine a salué cette manifestation. "Parmi les grands investissements structurant dont Mayotte a besoin, la piste longue est –la- priorité", a-t-il insisté, demandant "la mobilisation des fonds européens pour couvrir la plus grande partie de son financement, qui est évalué à 200 millions d'euros environ".


Escale à La Réunion

Actuellement, la plupart des vols sont contraints de faire une escale à La Réunion, car la longueur de la piste de l'aéroport de Pamandzi (moins de deux kilomètres), ne permet que des vols de moyenne distance, sauf si l'avion dispose de réacteurs puissants adaptés aux pistes courtes.

Un projet contesté

Le projet d'une piste plus longue avait été officialisé par une convention de développement pour Mayotte signée en 2003, qui indiquait que "le développement économique de Mayotte nécessitait "l'établissement d'une liaison aérienne directe par gros porteur", impliquant que l'aéroport "soit doté d'une piste longue". Mais le projet était contesté par des associations de défense de l'environnement, estimant qu'il mettait en danger le lagon et son récif corallien, qui aurait été enseveli par des millions de m3 de remblais.

Il avait fait l'objet d'un débat public en 2012, mais en 2013, le rapport Duron, chargé de faire le tri sur les grands projets d'infrastructures de transport, l'avait renvoyé à un "horizon lointain".


Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play