Manuel Valls en Nouvelle-Zélande reconnaît "l’erreur" de la France dans l'affaire du Rainbow Warrior

politique
Manuel Valls se livre au "hongi", salut traditionnel maori à Auckland
Manuel Valls se livre au "hongi", salut traditionnel maori ©MICHAEL BRADLEY / AFP
Après la Nouvelle-Calédonie, Manuel Valls s’est arrêté ce dimanche en Nouvelle-Zélande. Il s’agit de la première visite d’un Premier ministre français depuis 1991. Les relations entre Paris et Wellington étaient tendues depuis l’affaire du Rainbow Warrior en 1985.  
Plus de trente ans après l'affaire du Rainbow Warrior, les relations Paris- Wellington se sont largement normalisées. Le Premier ministre a assisté à une cérémonie traditionnelle maori devant le musée du Mémorial de la guerre à Auckland. Manuel Valls s’est livré au rituel du "hongi", salut traditionnel maori nez contre nez.
Sur l’affaire du Rainbow Warrior (10 juillet 1985) de Greenpeace, regardez ce reportage de France 2 :
 

Rainbow Warrior : 30 ans après


"Une erreur lourde"

"La France a commis une erreur lourde entachant l'amitié qui lie nos peuples", a reconnu Manuel Valls dans une interview au New Zealand Herald, se présentant comme "représentant d'un pays ami et voisin", car "la France est un pays du Pacifique". Plus d'un million de Français vivent dans la région et dix mille Français résident en Nouvelle-Zélande, a-t-il indiqué.

Réchauffement climatique

Le Premier ministre a souhaité que Paris et Wellington développent leur coopération en matière de lutte contre le réchauffement climatique. "Je proposerai au gouvernement néo-zélandais de renforcer notre coopération pour mieux protéger les populations contre les catastrophes naturelles", a-t-il dit, ayant en vue notamment la population des îles du Pacifique.

Coopération régionale

"J'espère que la Nouvelle-Zélande continuera d'apporter son soutien à l'intégration des îles françaises (du Pacifique) dans leur environnement géographique et politique", a dit aussi Manuel Valls au quotidien néo-zélandais. L'ensemble de ces domaines de coopération devait être abordé lors d'un entretien de Manuel Valls, lundi matin, avec le Premier ministre néo-zélandais, John Key.

Seigneur des anneaux

Recevant dimanche soir la communauté française en Nouvelle-Zélande, le Premier ministre a fait officier de l'ordre des Arts et Lettres Sir Peter Jackson, réalisateur néo-zélandais du "Seigneur des anneaux".