martinique
info locale

La Black fashion Week ouvre ses portes

économie
La mode noire prend ses quartiers parisiens. Du 4 au 6 octobre, les créateurs issus d’Afrique et d’ailleurs - en possession d’un visa - présenteront leur collections au cœur de la capitale.
La mode noire a sa semaine. Beaucoup moins médiatisée que la Fashion week parisienne qui vient de s’écouler, la Black Fashion week ouvre ce jeudi dans la capitale française. Au programme du pavillon Cambon-Capucines dans le premier arrondissmement de Paris, des défilés de créateurs inspirés par l’Afrique et le monde noir en général. L’idée est de faire connaître au plus grand nombre cette haute couture moderne et vivante, riche en diversité et aux influences multiples.
Parmi les créateurs présents, le Martiniquais Olivier Couturier, l’Haïtien Zacometi, les Américains Laquan Smith ou J. Cheikh... Le ministre de la Culture et chanteur Youssou N’Dour en est l’invité d’honneur.

Si cette semaine de la mode à Paris, initiée par la styliste sénégalaise Adama Paris constitue une première dans l’Hexagone le projet de Black Fashion Week en soit existe depuis une dizaine d’années, avec des éditions à Dakar au Sénégal.
Une ombre au tableau cependant : les difficultés rencontrées par les personnalités africaines à obtenir des visas. Ainsi Mariah Bocoum, styliste malienne dont beaucoup ont pu admirer les créations puisqu’elle habille régulièrement sa sœur, la chanteuse Inna Modja, de somptueuses robes en Wax, a essuyé un refus des autorités françaises et risque de se retrouver coincée au Mali. La Sénégalaise Mame Faguèye Bâ a manqué de peu de connaitre le même sort, avant que l’ambassade de France ne se ravise et lui, permette de faire défiler ses créations le 6 octobre. Plusieurs mannequins, - au moins cinq- n’auront pas sa chance et manqueront à l’appel de ce qui risque fort de devenir l’événement incontournable de la mode noire.
Publicité