publicité

L'escrime réclame une salle spécifique

La ligue d'escrime a dû se rabattre sur un espace culturel à Saint-Esprit pour organiser les championnats Antilles-Guyane. C'était la seule salle disponible pour accueillir ce week-end, une centaine de concurrents.

Sant-Esprit, samedi 12 janvier 2013 : Les escrimeurs lors des championnats des Antilles Guyane. © Camille Alexandre
© Camille Alexandre Sant-Esprit, samedi 12 janvier 2013 : Les escrimeurs lors des championnats des Antilles Guyane.
  • Camille Alexandre
  • Publié le , mis à jour le
Trouver un hall des sports pour des compétitions notamment de sports collectifs constitue chaque week-end un casse-tête pour les ligues. C'est la situation vécue par la ligue d'escrime. La Martinique concède un gros retard en matière d'infrastructures sportives, et ce n'est pas demain que la donne changera compte tenu des restrictions budgétaires. 

Les dirigeants de l'escrime réclament une salle spécifique depuis des années. Ils envient les Guyanais qui ont de meilleurs équipements malgré l'existence de seulement deux clubs. La ligue d'escrime de Martinique qui a sollicité la région pour la construction d'une salle d'arme moderne et fonctionnelle espère que le dossier sera débloqué. Elle tient à former de futurs champions comme les frères Jeannet qui ont fait les beaux jours de l'équipe de France.

Des exemples à suivre pour les jeunes escrimeurs du Pôle désormais encadré par le maître d'arme Philippe Blanchet. Ce parisien a remplacé le martiniquais Jean-Marie Grubo qui s' est installé en Suisse pour y exercer sa profession. Faute de cette nouvelle salle d'arme, la ligue d'escrime se contente des équipements de substitution. Une situation loin d'être satisfaisante et qui pourrait décourager les adeptes de la discipline, si rien ne change.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play