Trop de violence dans les stades, les arbitres en grève !

football
Aribitres en grève
©jurarbitre.canalblog.com
Trop c'est trop! les arbitres en ont assez d'être pris pour cible sur les terrains de football de Martinique. Ils sont grève pour deux semaines, ce qui perturbera le calendrier des compétitions.
Traditionnelle réunion du comité directeur de la ligue de football demain soir. A l'ordre du jour la grève des arbitres. Elle tombe à un mauvais moment pour une ligue déjà en retard sur le calendrier pour cause de la participation de la sélection à la phase finale de la coupe des nations de la caraïbe.

Les dirigeants du football martiniquais sont divisés sur le maintien de la journée de championnat le week-end prochain. Une majorité se dégage pour le report des matches. Aucun arbitre de l'Unaf ne dirigera une rencontre de football pendant deux semaines.

Les hommes en noir, ont déposé leur sifflet pour protester contre les actes de violence et les incivilités dans les enceinte sportives. Les arbitres en ont assez d'être insultés, pris à partie par des joueurs et des spectateurs.
L'agression d'un des leurs par un joueur lors d'un match de promotion d'honneur, a fait déborder le vase.

La ligue de football qui ne cesse de rappeler que les arbitres sont investis d'une mission de service public, indispensable au bon déroulement des rencontres, se constitue partie civile dès qu' il y a des actions judiciaires déclenchées. Elle a soutenu et assisté la femme arbitre battue par un joueur au Lamentin. La ligue de football a beau pondre des motions pour condamner les violences, le phénomène reste récurrent.  Pas une saison sans que les arbitres affichent leur colère à la la suite d'agressions verbales et physiques. 

Le football est le seul sport collectif en Martinique marqué souvent  par des grèves d'arbitres à cause d'actes de violence. En rugby sport de contact et viril, la commission de discipline du comité territorial veille au grain. Elle a un barème sévère pour sanctionner les joueurs qui en viennent aux mains, provoquent des bagarres générales et agressent le corps arbitral. Il n' y a pas de mise en garde régulière de la direction du rugby martiniquais contrairement à celle du football qui doit faire face à des agressions de plus en plus fréquentes.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live