Les dirigeants de la Semavil devant le tribunal

justice
Ville du Lamentin
La semavil est chargée de l'aménagement de la ville du Lamentin ©actuparetudiant.com
Les comptes de la SEMAVIL, la société d’économie mixte de la ville du Lamentin, examinés ce mardi au Tribunal Mixte de Commerce. Les dirigeants de la structure sont amenés à s’expliquer sur la situation financière de la société.
Le tribunal mixte de commerce veut comprendre la gestion et le fonctionnement de la SEMAVIL. Une analyse fine et détaillée qui doit, au terme de l’audition des dirigeants de la société, permettre au procureur de se faire une idée précise de la santé financière de l’organisme.

Une santé financière pointée du doigt par l’opposition municipale du Lamentin, le maire de la ville, est aussi le président du conseil d’administration de la SEMAVIL. Il lui est reproché notamment, un manque de transparence à propos des ressources de la structure. Le président et le directeur général devront donc s’expliquer sur le fonctionnement de la société.

Des déficits conséquents

Deux hôtels sont actuellement gérés par la SEMAVIL, le Diamond Rock au Diamant et l’hôtel Club des Trois Ilets. Deux établissements qui viennent de connaître plusieurs conflits pour salaires impayés. Des établissements hôteliers qui depuis plusieurs années n’ont bénéficié d’aucune réhabilitation, dans un contexte concurrentiel de plus en plus ardu. La qualité se dégrade, les clients se font rare et les recettes aussi... 

Un récent audit démontre que la SEMAVIL atteint un déficit de 722 mille euros, fin 2010, et de plus de 465 000 euros, fin 2011. Comment fonctionne la SEMAVIL ? Quelle est sa réalité financière ? Quel avenir pour la structure? Ce sont là les principales questions au centre de la rencontre des dirigeants de la société ce mardi avec le procureur.