publicité

L'épandage aérien se poursuit dans 18 communes

Les opérations de traitement de la cercosporiose de la banane par voie aérienne doivent reprendre très vite après la dérogation accordée pour un an par la préfecture.

Image d'illustration © DR
© DR Image d'illustration
  • Par Joseph Nodin
  • Publié le , mis à jour le
La nouvelle dérogation tient compte dit le préfet, "de la gravité des maladies affectant la culture de la banane, et de leurs impacts potentiels, économiques et sociaux". L'arrêté est valable pour un an afin de permettre aux planteurs de lutter par voie aérienne contre les cercosporioses jaune et noire dans les cultures de banane.

Les rotations des hélicoptères doivent reprendre assez vite car les planteurs enregistrent disent-ils, des pertes très importantes. Dix huit communes, dans le nord atlantique, mais aussi dans le sud et le centre, sont concernées par l'épandage aérien.
Les  noms des quartiers figurent dans un document à consulter.

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play