martinique
info locale

Un bon chasseur de crabes doit être un bon bricoleur

vie locale
Crabe 1
Première étape des chasseurs de crabes, la préparation des pièges à crabes: les "ratières". ©Martinique 1ère
La semaine sainte débouche sur la fête de pâques. Pâques commémore la résurrection de Jésus-Christ énoncée par la Bible. C'est aussi une période de préparation des mets culinaires à base de crabes. Le feuilleton de la semaine est consacré à la capture des crabes.
Pâques est la plus importante fête chrétienne. Elle commémore la résurrection de Jésus-Christ énoncée par la Bible, le troisième jour après sa passion. Pendant que certains se préparent à cet aspect spirituel, d'autres se concentrent sur l'aspect culinaire, tout aussi important dans le monde catholique. A pâques et le lundi de Pâques en particulier il est de coutume depuis plusieurs générations de consommer "le matoutou de crabe".

Depuis le début du mois, parfois même bien en amont, les chasseurs parcourent les mangroves à la recherche des crabes de terre. Avant tout, tout bon chasseur de crabes doit fabriquer lui-même le piège pour capturer les crustacés. Ce premier épisode est tourné au quartier "petite grenade" au Vauclin. Dans cette mangrove, des jeunes gens préparent avec minutie cette chasse aux crabes qui commence par la fabrication des "ratières", les pièges à crabes.


DMCloud:51851

 

Publicité