martinique
info locale

Bruno repose désormais au cimetière de Schoelcher

vie locale
Obsèques Bruno Pacquit
Les obsèques de Bruno Pacquit à Schoelcher en présence d'une foule émue. ©Martinique
Près de 500 personnes ont accompagné jeudi après-midi, Bruno Pacquit, 21 ans, au cimetière de Schoelcher. Lors d'une cérémonie religieuse émouvante à l'église de Schoelcher, la foule a rendu hommage au jeune homme tué par balle lors d'une fusillade dimanche matin dans un quartier de la commune.

Comme prévu, l'église de Schoelcher n'était pas assez grande pour recevoir les proches et les amis de Bruno Pacquit. La mort brutale du jeune homme frappe les esprits à Schoelcher et probablement bien au delà.
Au premier rang de l'église, se tiennent la mère et le frère de la victime, tous les deux très dignes dans la douleur.

Sur les autres rangs, beaucoup de jeunes, des cousins, des camarades de classe, des voisins et tous ceux qui tiennent à manifester leur solidarité à la famille. Certains sont porteurs de tee-shirt sur lesquels on peut lire : "un jour tu ris, un jour tu pleures"... ou encore "et désormais sa vie n'est plus, un petit ange a disparu", extrait d'une chanson de Marvin, un chanteur de zouk très populaire.

A l'église
11
La mère et le frère du disparu, dignes dans la douleur ©Raphaël Bastide
Le cerceuil
Intense émotion à l’église autour du cercueil de Bruno Pacquit ©Raphael Bastide
Fleur dans la tête
Toutes les formes de solidarité s'affichent ©Raphaël Bastide
Emotion
Fatigue ou tristesse ?..les deux à la fois ©Raphaël Bastide
Les amis
De nombreux anonymes ont tenu à manifester leur solidarité à la famille ©Raphaël Bastide
Message-ti-shirt
©Raphaël Bastide
Message-ti-shirt2
©Raphaël Bastide
A l'extérieur
La maman touche une dernière fois le cercueil de son fils ©Raphaël Bastide
Homme avec photo
Un des derniers portraits de Bruno montré dans les rues de Schoelcher ©Raphaël Bastide
Famille
Plus de 500 personnes pour accompagner la famille dans les rues de Schoelcher ©Raphaël Bastide
Le maire
Luc Louison Clémenté , le maire de Schoelcher a aussi manifesté sa solidarité à la famille du disparu ©Raphaël Bastide


Après une courte cérémonie religieuse, le cortège composée notamment du maire de Schoelcher et de ses adjoints, s'est dirigé quelques mètres plus loin au cimetière de la ville où repose désormais Bruno Pacquit. Ce garçon de 21 ans, tué lors de cette incroyable fusillade dimanche matin à l'occasion d'une paisible fête d'anniversaire.
Publicité