martinique
info locale

Les élus poursuivent leurs travaux

politique
Congrès des élus
Côte à côte, Serge Letchimy et Josette Manin, co-présidents du congrès des élus ©Martinique 1ère
Après 14 heures de discussion, les élus ont levé la séance de ce 5 ème congrès peu après minuit, mais sans épuiser l'ordre du jour. Suite des travaux ce matin, toujours dans l'hémicycle du conseil général à Fort de France.
La salle du conseil général commençait à se vider progressivement alors que les élus abordaient le troisième et dernier point à l'ordre du jour : Les demandes d'habilitations.  Le rapport présenté à ce moment là par Marie Frantz Tinot, conseillère général du canton 2 du François est des plus préoccupants : Demande d'habilitation relative à l'adaptation de la législation dans les domaines du handicap et des personnes âgées.

Au bord de l'épuisement...

Il est 23h45 à cet instant, des protestations s'élèvent alors car les élus avaient commencé la séance à 10h10, "si nous voulons aborder sérieusement une question si importante, il faut du temps et de la lucidité", estiment certains d'entre eux. " Ce que vous réclamez au personnel qui assure la bonne tenue du congrès est inhumain", insiste Daniel Marie-Sainte, du groupe des patriotes et sympathisants martiniquais. Les co-présidents du congrès ont été sensibles à ces remarques. 

Pendant ces 14 heures de travaux, les élus ont d'abord perdu beaucoup de temps dans des querelles de procédures avant d'aborder l'ordre du jour.

Dossier 1

Demande de compétence dans les domaines de la connaissance, de la protection et de la valorisation de l'environnement des espèces et des espaces naturels. Le principe a été adopté par 56 voix pour et 26 abstentions (dans le camp des patriotes et du RDM). Les élus promettent d'approfondir la question avant de la soumettre à nouveau lors d'un autre congrès, peut-être en septembre prochain. La question est importante à leurs yeux car une véritable filière économique peut s'organiser. 

Par ailleurs, les demandes de compétence dans les domaines de la politique de gestion des déchets et de la recherche sanitaire ont été adoptées à l'unanimité. 

Dossier 2

Cette question a suscité, comme prévu un intense débat  : La création d'une autorité organisatrice unique des transports pour remplacer les 16 qui existent à ce jour. Vote favorable pour la mise en place de cette autorité unique et d'un périmètre de transport par voie de décret : 26 contre, 53 pour, 1 abstention. 

Dossier 3 

Les élus ont commencé l'examen des demandes d'habilitation. Celle relative à l'adaptation de la législation et de la réglementation en matière de logement et de l'habitat a été adoptée par 50 voix pour, et 26 abstentions. La suite des travaux dans la matinée.


A noter les absences remarquées des trois députés : Alfred Marie-Jeanne, Jean-Philippe Nilor et Bruno Nestor Azérot.

Publicité