Le "roi Mongin" fustige une décision de justice

environnement
Grève du "roi Mongin"
Albert Mongin, surnommé "le roi Mongin", en grève de la faim depuis le 5 septembre ©Martinique 1ère
Albert Mongin considère qu'il est victime de discrimination dans l'affaire de l'occupation de l'îlot Oscar au François. Il est en grève de la faim depuis le 5 septembre 2013, pour empêcher la destruction de ses installations, pourtant illégales. Il est soutenu par les indépendantistes du MIM.
Albert Mongin, (organisateur d'excursions touristiques) est poursuivi par l'ONF pour dégradation de l'environnement et occupation illicite. Il a été condamné  à remettre le site en état. Jeudi matin (5 septembre 2013) des agents de l'ONF et des gendarmes ont voulu appliquer la décision de justice, mais Albert Mongin et plusieurs personnes dont des écologistes de l'Assaupamar s'y sont opposés. 

Albert Mongin prétend qu'il est victime de discrimination par l'état et la commune du François car son voisin (béké), n'est pas inquiété. La direction de l'ONF rétorque que tout le monde est traité de la même manière. Par ailleurs, toutes les procédures de conciliation ont été épuisées mais qu'il n'est pas question d'expulser Albert Mongin, précise le directeur de l'ONF. Quelle est la réalité des faits ? A (re)voir le reportage de Dominique Legros et Marc Balssa

Albert Mongin reçoit le soutien du MIM, le Mouvement Indépendantiste Martiniquais :