publicité

Une martiniquaise accusée d'avoir tué son jeune fils à Pau

La jeune femme de 27 ans mise en examen et placée en détention provisoire vendredi à l'issue de sa présentation au parquet au palais de justice de Pau est martiniquaise. Elle et son désormais ex-compagnon, un homme de 30 ans, encourent jusqu'à 30 années de prison pour un infanticide.

Le Centre Hospitalier de Pau où est décédé le petit Kyllian. © France 3 Aquitaine
© France 3 Aquitaine Le Centre Hospitalier de Pau où est décédé le petit Kyllian.
  • Par Claude Gratien
  • Publié le
Le petit Kyllian, quatre ans et demi, avait été retrouvé inconscient à 2 heures du matin, dans la nuit de mardi à mercredi. Il est mort 24 heures plus tard d’une hémorragie cérébrale. Selon la mère, Diana Codassé, martiniquaise d'origine, les coups les plus violents auraient été portés par son compagnon en raison de "problèmes de comportement et de discipline", a précisé le procureur. "Elle a toutefois reconnu avoir participé aux violences pendant des heures", a-t-il ajouté.

La mère et son compagnon n'ont pas d'antécédents judiciaires. Ils se sont rencontrés sur internet, ne travaillent pas et sont sans ressource. Ils avaient pour habitude de se retrouver à Toulouse ou à Pau dans l'un ou l'autre de leurs domiciles respectifs. Nos confrères de France 3 Aquitaine, nous relatent ce drame familial.

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play