martinique
info locale

"Je voulais juste l'étouffer, je ne voulais pas le tuer" Marie-Jeanne Hildéral

justice
Hildéral
©DR
Les mots de Marie-Jeanne Hildéral glacent le sang de la femme de Pierre Antilly qui quitte la salle. "J'ai une cliente qui ne me facilite pas toujours la tâche" déclare, après l'audience, l'avocate de Marie-Jeanne Hildéral.
Au deuxième jour du procès aux assises de Marie-Jeanne Hildéral, accusée d'avoir sauvagement assassiné son amant en 2011, les témoins et les experts se sont succédés à la barre. Puis vient le tour de la meurtrière présumée...
Dominique Legros nous dresse le compte rendu du deuxième jour de procès et nous livre les impressions des avocats : 

 

Publicité