martinique
info locale

Saint-Pierre : L'opposition et le préfet demandent l'annulation des élections

politique
Candidats mairie Saint-Pierre
Éliane Cesto-Gustave (Parti Progressiste Martiniquais), Christian Rapha, (Parti Régionaliste Martiniquais) et Raphaël Martine (cravate rouge, RDM), maire sortant, lors du débat des municipales, le 28 janvier 2014. ©Martinique 1ère
Le préfet demande au tribunal administratif de se prononcer sur les conditions de dépouillement du 1er tour des élections municipales à Saint-Pierre, quelques jours après le recours de l'opposition. La victoire de la liste du maire (RDM) Raphaël Martine pourrait être annulée.
Rappel du score du 1er tour des municipales à Saint-Pierre ici

L'opposition municipale à Saint-Pierre jubile, l'élection de la liste arrivée en tête risque d'être annulée. Après l'enquête de la gendarmerie et compte-tenu du faible nombre de suffrages exprimés ayant entraîné l'absence d'un second tour (une quinzaine de suffrages exprimés), Laurent Prevost, préfet de la Martinique, a décidé de déférer les conditions dans lesquelles se sont déroulées les opérations de dépouillement du premier tour des élections municipales à Saint-Pierre, conformément à l'article L. 248 du code électoral  :
 
« Tout électeur et toute personne éligible a le droit d'arguer de nullité les opérations électorales de la commune devant le tribunal administratif.
Le préfet, s'il estime que les conditions et les formes légalement prescrites n'ont pas été remplies, peut également déférer les opérations électorales au tribunal administratif. » 









De son côté Christian Rapha (PRM)*, dont la liste est arrivée en deuxième position, parle ouvertement de détournements de suffrages. "Cette situation n’est que la partie émergée d’un iceberg que découvre la Martinique mais que l’équipe de Faire Gagner Saint-Pierre dénonce sans relâche et combat depuis plus de 12 ans", ajoute Christian Rapha dans la lettre rendue publique ce  jeudi.
*PRM Parti Régionaliste Martiniquais
Publicité