Deux bâtiments de la marine dans les eaux martiniquaises

sécurité
Le Mistral
Le Mistral, bâtiment de projection et de commandement de la marine française ©FAA
Escale exceptionnelle ce mercredi à Fort-de-France de deux bateaux de la marine, du groupe Jeanne d'Arc, composé du bâtiment de projection et de commandement Mistral et de la frégate La Fayette.
Deux bâtiments de la Marine nationale font escale à Fort de France jusqu'au lundi 26 mai : le bâtiment de projection et de commandement (BPC) Mistral et la frégate légère furtive  (FLF) La FayetteLe Mistral et le La Fayette sont déployés depuis mars et jusqu’à mi‐juillet 2014 dans le cadre de la mission "Jeanne d’Arc" au cours de  laquelle 155 officiers‐élèves de différents  corps et de 18 nationalités différentes complètent leur formation militaire, humaine et navale. 

Avant d’arriver à Fort de France, le Mistral et sa force de réaction embarquée ont participé du 17 au 19 mai derniers, à l’exercice interarmées et interministériel "Caraïbes 2014". Les militaires ont mis au point un scénario fiction. Face à un tremblement de terre aux multiples répliques, le Mistral est venu apporter un soutien médical grâce notamment à son hôpital embarqué et à l’armement de postes de secours à terre.
Chaland
L'un de ses chalands qui permettent de décharger des troupes et du matériel entre le Mistral et la terre. ©FAA
Le 21 mai, des "rencontres économiques" seront organisées à bord du Mistral dans le cadre du pacte défense – PME signé en novembre 2013. Son objectif est de traduire l’engagement du ministère de la Défense au profit des petites et moyennes entreprises. 150 personnes du monde économique martiniquais seront réunies à bord pour l’occasion. 
 
Les deux bâtiments seront au quai des Tourelles et appareilleront le lundi suivant à 09h00.  Pour la plus grande joie des férus de la marine, dès jeudi 22 mai, le Mistral et le La Fayette accueilleront le public de 09h00 à 12h00 et de 13h30 à 17h00. La visite sera libre et continue.
Le Lafayette
La frégate La Fayette ©Marine Nationale / Emmanuel Rathelot