La réorganisation des transports attendra au moins deux ans !

transports
Taxicos
Taxicos sur la route à Fort de France ©Martinique 1ère
Les conseillers régionaux réunis mardi en séance plénière, ont voté une loi pays, dans le cadre de l’habilitation transports. Une loi instaurant officiellement une autorité organisatrice de transports unique et un périmètre unique des transports pour la Martinique. 
La Martinique est passée de 17 autorités organisatrices du transport à 4 ces dernières années : Les communautés d'agglomérations, Cacem, Espace Sud, Cap-Nord et le conseil général. Des organisations qui prennent en charge le transport dans leurs régions respectives, nord sud et centre. 

Avec cette loi, les frontières sont supprimées et l’ensemble du territoire est pris en compte pour organiser tous les transports de personnes : Urbain, interurbain et maritime. Cette AOTU, l’autorité organisatrice du transport unique sera un établissement public. 

Un premier pas juridique a été franchi mardi après-midi, après le vote des élus du conseil régional. Reste maintenant a définir les cadres de compétence de gouvernance et la représentativité de cet AOTU. Il y aura une période transitoire d’au moins deux ans, sous la houlette du conseil général avec les différents partenaires en attendant la mise en place de la collectivité unique qui aura alors en charge la présidence de la structure. 
Taxicos
©Martinique 1ère
Cette période transitoire, devra prendre en compte la fusion des organismes existants, des transporteurs urbains, interurbains et le développement du maritime. Les différents dossiers en cours doivent être traités, notamment celui des taxicos et des retraites.
Une autorité unique pour rassembler les différents acteurs et harmoniser le  transport en Martinique et qui devrait donc faciliter le déplacement des habitants de l'île.