publicité

collectivité unique : les rapports de force sont en train d'évoluer

Le week-end politique a été très chargé avec plusieurs réunions. Entre déclarations, lancements officiels de campagne, petites phrases assassines et ralliements de dernières minutes, les rapports de force ont changé. Mais tout n’est pas encore bien clair.

La foule lors du rassemblement de la coalition" Ensemble pour une Martinique Nouvelle" (1er février 2015 au Lamentin) © Martinique 1ère
© Martinique 1ère La foule lors du rassemblement de la coalition" Ensemble pour une Martinique Nouvelle" (1er février 2015 au Lamentin)
  • Bertrand Caruge
  • Publié le
Si ces tous derniers jours, ça s’est quelque peu décanté, il y a encore tout de même des zones d’eaux troubles dans la rivière électorale qui doit emmener à l’embouchure de la Collectivité Unique ! 

Ainsi, la récente déclaration pour une large mouvement unitaire et populaire, du CNCP/APAL, Martinique Ecologie, du MIM, du PALIMA, du PCM et du RDM, dans laquelle est désignée la tête de liste principale Marie-Jeanne et sont précisées les présences en leaders de Nilor au Sud, Carole  à Fort de France et Lise au Nord, n’a pas fait se dissiper complètement l’ombre menaçante du député et maire de Sainte-Marie sur cette alliance là.

L'élection pourrait se jouer au nord

Elle a même donné lieu dans la foulée à une nouvelle ferme mise au point du leader du MIM, rejetant clairement l’éventuel ralliement d’Azérot à la condition que Claude Lise soit mis hors-jeu !

Reste maintenant à savoir comment se déterminera l’élu samaritain, d’autant que le fameux groupe dit du G20 à forte tonalité municipale a l’air de se réduire comme peau de chagrin et n’a encore rien sorti de concret. Il en est même un qui en était et qui a quitté ce radeau : Joseph Péraste, maire du Marigot qui vient de faire son coming out en faveur d’EPMN (Ensemble Pour une Martinique Nouvelle) simultanément avec son amie politique Chantal Maignan.

La droite plus émiettée que jamais

Pour le Parti Régionaliste Martiniquais, cela donne une situation insolite au moment où une nouvelle campagne municipale s’amorce à Saint-Pierre et dans laquelle à priori, un PRM, Christian Rapha devrait être en concurrence avec une ou un candidat PPM. On pourrait y perdre son créole dans la ville d’Art et d’Histoire !

Et quid du 3e pôle principal, la Droite et le Centre à nouveau divisés et pour lesquels c’est le silence radio depuis quelques semaines, à peine interrompu par la saillie de l’UMP Fred Michel Tirault envers la posture de Chantal Maignan.

Quant à EPMN, si sur la forme, l’unité a té largement affichée dimanche, au-delà des bilans à la Région et au Département, il reste encore à déterminer au fond sur quels engagements cette coalition pourrait reposer…Il y ainsi encore pas mal de choses à éclaircir ici ou là…

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play