martinique
info locale

Avis de grève à Air Antilles Express

transport aérien
Air Antilles Express
ATR d'Air Antilles Express sur la piste de l'aéroport Princess Juliana à St Martin ©Jean-Claude Samyde
Un mouvement de grève des personnels navigants d’Air Antilles Express débute ce jeudi (7 mai) et se terminera le 17 mai 2015. Les rotations entre la Martinique, la Guyane et la Guadeloupe sont impactées par cette grève.
Le syndicat des travailleurs aéroportuaires (STA/UTC) appelle les hôtesses et stewards PNC (Personnel Navigant Commercial) à cesser le travail du jeudi 7 mai, 6 heures, au dimanche 17 mai à 23 h 59.  La direction a été contrainte de réaménager son programme de vol en tenant compte des effectifs en service durant cette période. Les horaires subiront des perturbations.

Le cahier de doléances du syndicat STA

Le syndicat STA/UTC dénonce de mauvaises conditions de travail, notamment le sous-effectif et réclame "un arrêt de toutes formes de pressions". Les grévistes dénoncent également le climat au sein de l'entreprises : "Menaces, intimidations, sanctions abusives, discrimination syndicale, entrave à la carrière du personnel et de toutes formes d'évolution arbitraire, copinage et favoritisme dans l'entreprise".

Le STA/CTU demande aussi l'intégration des PNC dans l'accord d'entreprise PNT (Personnel Navigant Technique) signé en janvier 2014, la mise en place d'une liste de séniorité PNC, une augmentation immédiate des salaires et l'élaboration d'une grille de salaire évolutive PNC.
 
Air Antilles Express
©Jean-Claude Samyde

La compagnie qui prend de l'altitude 

Inaugurée le 18 décembre 2002, la compagnie Air Antilles Express assure des liaisons inter-îles Guadeloupe, Martinique, Saint-Barthélemy et Saint-Martin. Filiale de la compagnie aérienne Air Guyane,  Air Antilles Express entretient des relations commerciales avec Corsair, Air France et  la Windward Islands.

Déjà partenaire avec Air France sur les axes Pointe-à-Pitre/Fort-de-France/Cayenne et Pointe-à-Pitre/Saint-Domingue, le partage de codes entre ces deux compagnies permet aux membres du programme de fidélité Flying Blue d'accumuler des Miles sur les vols. Le développement mesuré de la compagnie, voulu par ses dirigeants est peut-être à l’origine des turbulences qu’elle traverse en ce moment. 
 
Publicité