Menace de grève dans l'une des plus grosses entreprises de nettoyage

conflit social
Salariés mobilisés
Une partie des salariés de "Madianet" devant le siège de l'entreprise (lundi 18 janvier 2016) ©F.Théodose
Statu quo dans le conflit qui touche en ce moment l’entreprise Madianet (nettoyage industriel), au Lamentin. Il s’agit pour les deux parties de trouver une entente suite à la mobilisation de ce lundi matin (18 janvier)  
Plus de 400 salariés sont concernés et beaucoup d’entre eux étaient rassemblées ce lundi matin (18 janvier) devant le siège de l'entreprise "Madianet", à la zone des Mangles, à Acajou (Lamentin). Les salariés entendent ainsi faire avancer les NAO (Négociations Annuelles obligatoires) et la plate-forme de 15 points présentés à leur direction.
 
Treize points ont déjà été actés, mais deux posent problème : Le paiement de la prime de vie chère "conformément à l’accord de 2009", expliquent les syndicats et le paiement du temps de travail et des frais de déplacement entre les sites traités par les agents dans la même journée. Ces deux derniers points seront traités en NAO.
 

L'entreprise est prestataire pour une quinzaine de sites importants

Si la direction ne signe pas les treize points qui font déjà l'objet d'un consensus, les syndicats menacent d’une grève demain matin (mardi 19 janvier) au sein de cette grosse société de nettoyage de l'île. "Madianet" détient les marchés de près de quinze entreprises dont L'aéroport Aimé Césaire, l'hôpital Mangot Vulcin, le Groupe Hayot (GBH) ou encore le centre commercial de la Galleria au Lamentin...