martinique
info locale

"Nous adaptons la situation à l'épidémie" déclare Marisol Touraine en Martinique

zika
échographie
Les échographies supplémentaires pour les femmes enceintes seront prises en charge à 100% ©Martinique 1ere
Au terme d'une visite de 24 heures en Martinique sur la problématique du Zika, ce vendredi (26 février) Marisol Touraine a rappelé que sa "préoccupation principale" était les femmes enceintes. Les échographies supplémentaires seront prises en charge à 100% par la Sécurité Sociale et sans frais. 
"C’est une lutte sans précédent contre le Zika que mène la Martinique. Si l'épidémie se poursuit nous serons amenés à nous adapter à la situation" déclare Marisol Touraine. La ministre de la santé a rencontré ce vendredi (26 février) des femmes enceintes au service de gynécologie obstétrique du Centre Hospitalier Universitaire de Martinique.

La ministre a martelé son message sur la prévention et surtout rappelé que "les femmes enceintes touchées par le Zika pourront bénéficier d'échographies supplémentaires qui seront prises en charge à 100% par la sécurité sociale et sans avance de frais".

Doubler les échographies, l'annonce de Marisol Touraine, interpelle les gynécologues et les échographistes. Ces derniers font surtout allusion au dispositif d'offre.
 
Le reportage de Sangha Fagour et Marc Francois Calmo 
Réalité de l'offre selon les professionnels
Une échographie chaque mois pour suivre l'évolution de la grossesse inquiète les  professionnels. Cela pourrait avoir des conséquences sur l'organisation de l'ensemble de l'offre. Ils craignaient de ne pas pouvoir faire face à l'afflut de patientes. C'est le soulagement après les propos du ministre.

"Nous adaptons la situation à l'épidémie, il y a une organisation échographe sur la Martinique.. " a  déclaré Marisol Touraine sur Martinique 1ere ce vendredi (26 janvier) à 13 heures.
Réaction de Marisol Touraine sur organisation de l'offre de soin en Martinique
Les derniers chiffres du Zika en Martinique font état de 7600 cas cumulés depuis le début de l'épidemie. L’infection a été confirmée chez 31 femmes enceintes et chez deux patients atteints de syndromes de Guillain-Barré.
Publicité