Forte émotion aux assises, au premier jour du procès de Kerry Ferdinand, accusé du meurtre d'une mère et de ses deux enfants

justice
Palais de justice de Fort-de-France
A la porte d'entrée de la salle d'audience. ©Martinique la 1ère
Premier jour du procès aux assises de Fort-de-France de Kerry Ferdinand, un homme de 36 ans, accusé du meurtre de Leïla Laviolette et de ses deux enfants de 3 et 6 ans le 18 septembre 2017 quartier Ravine Vilaine à Fort-de-France. 
Le procès de Kerry Ferdinand a débuté aujourd'hui (mercredi 9 septembre 2020) dans une atmosphère forte en émotion dès l'énoncé des faits par la présidente de cette  session des assises au palais de justice de Fort-de-France.

Parmi les personnes présentes dans la salle d'audience, organisée dans le respect du protocole sanitaire, certaines ont baissé la tête en entendant le récit des faits. L'accusé lui-même a essuyé une larme. 

(Re)voir le reportage de Nathalie Jos et Guilhem Fraissinet.
Récit du drame de Ravine-Vilaine en 2017 à Fort-de-France.

Des faits horribles


Kerry Ferdinand entretenait une relation extra conjugale avec l’enseignante. Le soir du meurtre, elle lui annonce sa nouvelle liaison alors qu’ils sont séparés depuis un mois.

L’information ne passe pas. Pris de colère, Kerry Ferdinand tranche la gorge de Leïla Laviolette avec un couteau avant de réserver le même sort à ses deux enfants.

Une fois qu’il quitte le domicile de la victime, il contacte un marabout. Il lui demande d’utiliser la magie pour le blanchir car il ne veut pas que la police découvre qu’il a tué sa compagne. 

Le lendemain, le marabout, va lui-même se rendre au commissariat pour dénoncer les faits. Il va même aider les policiers à trouver le lieu du crime.

Dans la même journée, les enquêteurs procèdent à l’interpellation de Kerry Ferdinand.

Les jurés de la cour d'assises de Fort-de-France ont jusqu'à lundi prochain (14 septembre 2020) pour examiner les aspects du meurtre de cette mère et de ses deux enfants.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live