Cellule de crise et prise de parole à EDF Martinique après le drame

faits divers
Poste EDF
Poste EDF au Lamentin ©Aurélie Treuil
Au lendemain du drame dont a été victime un agent d’EDF à Petit Morne au Lamentin, la direction de l’opérateur électrique a organisé des échanges avec les salariés de l’entreprise.

Des employés sous le choc après l’accident qui vaut à un de leurs collègues, d’être en soins intensifs à l'hôpital Pierre Zobda Quitman à Fort-de-France. Il a été brûlé gravement après avoir reçu une décharge de 63 000 volts, mardi (26 octobre 2021) en début d’après-midi.

L’accident qui a provoqué aussitôt l’interruption du service dans 11 communes de l’île et privé 30 000 foyers d’électricité durant 4h de temps, était dans toutes les conversations ce mercredi matin (27 octobre), des 550  agents de l'opérateur.

Un choc où la cellule psychologique mise en place, aura fort à faire.

Ralph Mouilou EDF Martinique, après un drame à EDF Martinique ©Martinique la 1ère

Cette cellule psychologique sera active surtout pour les collègues qui accompagnaient l'accidenté d'une trentaine d'années. Une demi-douzaine d’agents dont certains resteront marqués à vie par ce drame.

Poste EDF
Poste EDF au Lamentin. ©Aurélie Treuil

La Chambre Syndicale de l’Energie de Martinique, première centrale à EDF, indique que l’accident de ce début de semaine laissera des traces, autant que celui d’il y a 26 ans, à la centrale d’EDF de Bellefontaine. "Le risque zéro n’existe pas dans notre métier d’électricien", souligne Ralph Mouilou, la voix pleine d’émotion, au lendemain de l'accident.

La direction d’EDF préfère ne pas s’exprimer pour l'instant, laissant d’abord l’enquête livrer ses premières conclusions.