publicité

Comment éviter le retrait de points malgré la sanction du radar ?

En 2016, les radars ont rapporté près d’un milliard d’euros à l’Etat ! Si vous ne voulez pas être les victimes des radars et en subir les conséquences, il existe des moyens pour éviter le retrait de points.

Un des radars sur les routes de Martinique © Peggy Pinel-Fereol
© Peggy Pinel-Fereol Un des radars sur les routes de Martinique
  • Pedro Monnerville
  • Publié le
Il existe des moyens de garder les points de son permis de conduire même après une sanction du radar, sauf en cas d'interpellation par les forces de l’ordre pour excès de vitesse. 

Pour contester valablement une contravention, il faut d’abord consigner, c’est-à-dire la payer. Plusieurs situations peuvent cependant dispenser le conducteur de la régler, exemple : le véhicule a été́ volé, détruit ou vendu avant l’infraction, l'identité́ du conducteur ou la plaque d'immatriculation a été usurpée, vous désignez un autre conducteur, vous avez été́ flashé avec un véhicule de fonction et vous avez été́ "dénoncé́" par votre employeur qui, depuis le 1er janvier, a l’obligation de le faire.

Il faut bien connaître ses droits...et la législation


Avec les radars automatiques (fixes ou embarqués), vous pouvez toujours nier votre responsabilité. Vous n’êtes tenu ni d’admettre que vous étiez au volant, ni de dénoncer le conducteur. En tant que titulaire de la carte grise, vous devrez néanmoins payer l’amende, sauf si vous prouvez votre innocence. Pour cela il vous faudra contester la contravention à  l’Agence nationale de traitement automatisé des infractions, ou complétez le formulaire de requête en exonération que vous avez reçu.

Autre méthode pour éviter le retrait de points et être exonéré de l’amende : arguer du fait que le PV (procès verbal), n’est pas conforme. Repérez donc les irrégularités les plus grossières : imprécision du lieu de l’infraction, dernière vérification de l’appareil de contrôle datant de plus d’un an. Pour cette démarche, il est conseillé de faire appel à un avocat spécialisé.

Cependant déléguer la contestation de votre contravention à un ce spécialiste en droit routier a un prix, entre 600 et 1 000 euros. Depuis plusieurs années, des services moins onéreux se sont développés pour les dossiers simples sur Internet...
 


Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play