Coronavirus : vers une révolution économique ?

économie
Coronaviru
©Geralt
La fragilité de notre tissu productif sera mise en exergue si la crise sanitaire que nous traversons se prolonge. D’où la nécessité de se préparer dès maintenant pour le jour d’après.
Et si la crise sanitaire mondiale créée par le Covid-19 se transformait en révolution économique ? Nous n’y sommes pas encore, mais le monde pourrait connaître une série de mutations insoupçonnées.

Quelques certitudes nous animent déjà, cependant. Comme l’imminence d’une crise économique dans de nombreux pays, riches ou pauvres.
Il est permis de supposer que cet épisode se soldera par une remise en cause de certaines habitudes dans la production de richesses et la consommation de biens et de services.

À l’échelle de notre Martinique, les secteurs économiques habituellement fragilisés risquent de souffrir davantage. Si cette crise persiste, au moment où travailler devient soit facultatif, soit interdit, nos entreprises vont pâtir de la situation.

D’ordinaire, les agriculteurs ont du mal à écouler leurs produits frais, concurrencés par les produits importés en grandes surfaces. Rien ne change ces jours-ci pour eux. Le bâtiment est au ralenti, les chantiers devenant trop rares. Le tourisme stagne, le commerce de détail est exsangue. Les rares activités florissantes, la banane d’export et la production de rhum ne suffisent pas à assurer notre autonomie économique.
 

Illusoire autonomie économique


L’injection des crédits publics pris sur le budget de l’Etat, sous forme de subventions aux collectivités, de salaires des fonctionnaires, de prestations sociales est plus que jamais nécessaire. En un mot, notre dynamisme économique se caractérise par la dépendance à l’argent public et par la faible diversité de nos activités.

Le talent, l’énergie, l’intelligence, les investissements financiers de nos créateurs d’emplois demeurent insuffisants pour assurer la prospérité de toute la population. Nous sommes donc condamnés à trouver un autre modèle économique, un autre schéma de pensée pour nous propulser sur la voie du développement.
La crise sanitaire actuelle pourrait être mise à profit pour passer à une autre étape de notre histoire économique.

Mais auparavant, il faudra surmonter les faillites, les échecs et les pleurs. Ce à quoi nous devons nous préparer dès aujourd’hui, dans tous les domaines, en toute confiance et en toute lucidité.