Couvre-feu "commercial" entre 22h et 5h pour freiner l'épidémie de coronavirus en Martinique

coronavirus
Rue de Fort-de-France
Rue de Fort-de-France. ©Martinique la 1re
Le préfet et les élus locaux se prononcent pour un couvre-feu "commercial" entre 22 h et 5h à partir du samedi 17 octobre 2020. La mesure s'adresse surtout aux bars, restaurants ou salles de sports.
Les arrêtés de la préfecture doivent être publiés aujourd'hui (vendredi 16 octobre 2020) afin de préciser l'application du couvre-feu "commercial" dès samedi prochain (17 octobre 2020).

Hier soir (15 octobre 2020), lors d'un Copil (Comité de pilotage) composé notamment du préfet, des élus de la Collectivité Territoriale ou des maires de Martinique, le préfet Stanislas Cazelles a précisé un choix établi, dit-il, en concertation.
A l'issue d'une réunion avec les élus, le préfet de Martinique annonce les modalités retenues pour le couvre-feu applicable à partir du 17 octobre et pour 6 semaines. ©Martinique la 1ère

Nous avons ajusté les horaires entre 22h et 5h dès samedi 17 octobre 2020 pour 15 jours. (...) Nous avons choisi de privilégier un couvre-feu commercial qui s’adresse aux activités économiques (bars, restaurants, salles de sports..).

Stanislas Cazelles, préfet de Martinique


Cette décision signifie selon le préfet, que la population pourra continuer à circuler après 22 heures sans attestation. Cependant, la concertation ne semble pas partagé par tous.
 

En réunion en préfecture sur l’épidémie de COVID, j’ai affirmé clairement que j’étais contre un couvre-feu de 22h à 5h qui ne serait pas la réponse adéquate à la situation. J’ai aussi souhaité davantage de concertation et un ciblage plus précis des actions à mener.

Francis Carole, conseiller exécutif en charge des affaires sociales à la CTM.

 

Le soir est un moment de contamination et on essaie de dire aux personnes qu’il ne faut pas se réunir en groupe, de respecter la règle des six*. De façon à ce que nous nous protégions et que nous stoppions cette épidémie.

Stanislas Cazelles


Le préfet et les élus locaux prévoient un autre Copil dans quinze jours. Il s'agira de faire le bilan de ce couvre-feu commercial de 22h à 5H. Constater si cette mesure permet de casser la courbe des personnes contaminées ou s’il en faut d'autres probablement plus contraignantes.
La règle des six à table
*Emmanuel Macron a demandé aux Français, mercredi 14 octobre, de ne "pas être plus de six à table" lors de leurs réunions privées. Une règle qui s'applique aussi dans l'espace public.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live