publicité

De jeunes entrepreneurs cherchent l'inspiration en Martinique

Une vingtaine de jeunes de l'École Internationale des Jeunes Entrepreneurs (EIJE), achèvent une immersion de 15 jours en Martinique. Plusieurs équipes ont élaboré un plan de création d'entreprise soumis ce samedi (11 juin)  à l'examen d'un jury à Sainte-Luce.

Les élèves réunis pendant quinze jours dans un hôtel de Sainte-Luce (sud Martinique) © EIJE
© EIJE Les élèves réunis pendant quinze jours dans un hôtel de Sainte-Luce (sud Martinique)
  • Martinique 1ère
  • Publié le , mis à jour le
Une vingtaine d'élèves (de 18 à 35 ans), de l'École Internationale des Jeunes Entrepreneurs achèvent une immersion de 15 jours en Martinique, qui a débuté le 29 mai dernier. Ils sont francophones: Canadiens, Français, Québecois​, Haïtien, Martiniquais, Américains. Tous ont en commun les principaux critères exigés : avoir un intérêt marqué pour l'entrepreneuriat, faire preuve d'une grande ouverture d'esprit, être capable d'exercer son leadership positif au sein d'un groupe.
 

Séjour très dense

Les élèves ont été accueillis par la directrice de l'ÉIJE et une équipe d'animateurs tout au long de leur séjour. Ils ont logé sur le lieu de déroulement de la manifestation à Sainte-Luce. Durant 15 jours, ils ont développé, avec l'équipe entrepreneuriale composée de jeunes (3 ou 4) de différents pays, une simulation d'un projet d'affaires réaliste et rentable grâce notamment aux visites sur le terrain et aux rencontres avec des représentants du monde économique martiniquais. 
Les participants doivent ainsi rédiger, sous la supervision de personnes-ressources, un projet d'entreprise qu'ils présentent devant un jury international à la fin de l'activité, ce samedi (11 juin). Les meilleurs projets seront soulignés lors du Gala de clôture, où un prix sera remis à l'équipe gagnante. 

Résultats

*Le premier prix a été attribué à l'équipe, Roselyne Zamor, Francis Joly et Jean-Christophe Saint-Amand pour le projet SIDEX, service international de distribution et d'exportation. Le jury a aussi remis un prix "coup de coeur" à l'équipe Alexandra Mercier, Clara Martin et Kévin Guénette pour le projet RSI/ Réseau Stage International.
 
Une méthode d'enseignement venue du Canada
"La méthode d'enseignement de l'ÉIJE repose sur une approche centrée sur le travail en équipe dans un contexte multiculturel", assurent ses créateurs. De plus, les participants ont assisté aussi à un ensemble de conférences portant sur des thèmes associés à la création d'entreprise.
 
La mission de l’École internationale des jeunes entrepreneurs (ÉIJE) est de permettre à des jeunes de 18 à 35 ans de tous les pays de valider leur potentiel entrepreneurial, peu importe leur scolarité, leur revenu ou leur bagage dans le monde de l'entrepreneuriat. 
© EIJE
© EIJE

 

 
 
 
 

*Les gagnants envisagent de développer leur projet avec l'entreprise Desnel, au Gros-Morne, pour l'exportation de confiture au Canada.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play