Deux malfaiteurs arrêtés dans le cadre du meurtre de Rodny Moundras...6 ans après les faits

violence
Scène de crime
Rodny Moundras (casquette bleue), exécuté devant sa mère, par des tueurs le 26 février 2014 à Fort-de-France. ©Martinique la 1re
6 ans après les faits, deux malfaiteurs originaires de Sainte-Lucie, viennent d'être arrêtés. Ils sont soupçonnés dans l'affaire du meurtre de Rodny Moundras, le 26 février 2014, en plein quartier Godissard à Fort-de-France.
Le 26 février  2014, le foyalais Rodny Moundras était abattu à Godissard sous les yeux de sa mère. Le parquet de Fort de France ouvrait aussitôt une information judiciaire.

Lors de l'enquête, le véhicule des auteurs présumés des faits, est retrouvé complètement calciné dans le nord Atlantique, plus précisément à Ajoupa Bouillon. Une pièce très importante du puzzle.
 

Deux malfaiteurs en prison


Après plusieurs années de cavale, le 18 février 2020, un premier auteur présumé de 30 ans d’origine sainte-lucienne, est localisé au Carbet dans le nord Caraïbe. Dans une vaste opération du GIGN (Groupe d'intervention de la Gendarmerie nationale) et de la police judiciaire, l’homme est interpellé. 
 
Placé en garde à vue, puis déféré au parquet le  21 février 2020, il est mis en examen pour meurtre en bande organisée et associations de malfaiteurs. Il est placé en détention provisoire.

Le 16 juin 2020, un autre sainte-lucien de 52 ans, auteur présumé des faits, déjà incarcéré au centre pénitentiaire de Ducos, dans le cadre d’une autre affaire d’homicide, est lui aussi placé en garde à vue. Déféré au parquet de Fort de France, le 21 février 2020, il est  mis en examen des mêmes chefs d’accusation : meurtre en bande organisée, association de malfaiteurs. Il est de nouveau placé en détention provisoire à Ducos dans le cadre du meurtre de Moundras.
 
Une avancée significative dans ce dossier après 6 ans d’investigations.

L'enquête est toujours en cours afin d’appréhender les autres personnes qui ont participé à cette fusillade meurtrière au quartier Godissard en 2014.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live