Blessé par sa compagne, le jeune homme décède à l'hôpital 

décès
CHU Meynard Pierre Zobda Quitman
L'Hôpital Pierre Zobda Quitman ©MARTINIQUE 1ERE
Le jeune homme a finalement succombé à ses blessures à l'hôpital mercredi 6 mai 2020. Il avait été pris en charge par les secours dans une résidence au Lamentin mardi 21 avril 2020 en soirée. L'auteure présumée serait sa compagne.
Que s'est-il passé dans cette résidence du quartier Basse-Gondeau au Lamentin mardi 21 avril 2020 ? C'est ce que devra déterminer le magistrat instructeur en charge de l'enquête qui est en cours. 

L'homme âgé de 25 ans qui avait été pris en charge par les pompiers suite à une blessure et acheminé à l’hôpital dans un état inquiétant est finalement décédé mercredi 6 mai 2020 dans l'après-midi. 

L'auteure présumée serait sa compagne, une femme de 36 ans qui habiterait la commune du Robert.

Selon Renaul Gaudeul, procureur de la République, la jeune femme a été interpellée après les faits, puis "mise en examen pour violence aggravée par trois circonstances" (préméditations, arme, sur concubin ou ex-concubin) et placée sous contrôle judiciaire.

Le décès de la victime devrait faire évoluer le chef de la mise en examen. "Il devrait y avoir une requalification requise par le parquet en violence volontaire ayant entraîné la mort sans intention de la donnée", précise-t-il. 
De plus, "l'autopsie aura lieu en principe ce lundi [NDRL : 11mai 2020]", ajoute-t-il. 

Maître Camille Celenis, l’avocat qui assure la défense de la jeune femme mise en cause s'est exprimé jeudi 7 mai 2020. Sa cliente conteste la chronologie des faits. "Tout en étant tenu par le secret de l'instruction, je peux répondre à des choses qui ont été avancées. L'expert médico-judiciaire n'a jamais parlé de couteau, mais d'un objet tranchant. La version de ma cliente dit bien qu'il y avait un objet tranchant, mais ce n'est pas elle qui le tenait. Pour l'heure dire que ma cliente est l'auteur des faits, c'est bien s'avancer. Et c'est pour cela que j'ai pu obtenir que le juge des libertés et de la détention refuse le placement en détention, c'est parce que pour le moment les choses ne sont pas établies contre elle et sa version diffère totalement de ce qui a été annoncé", a t-il affirmé. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live