Fragile reprise à l'abattoir du Lamentin

social
Entrée abattoir
L'entrée de l'abattoir du Lamentin (lundi 18 avril 2017) ©Martinique 1ère
Le retour à la normale à l’abattoir territorial tant attendu par les éleveurs, ne s’est pas passé comme prévu mardi matin. La réception des animaux programmée à 6 heures a été retardée de près de 3 heures.

Une reprise sous tension à l'abattoir puisque les salariés ont souhaité une réunion de mise au point après une semaine de fermeture (le protocole de fin de conflit a été signé jeudi soir, juste avant le long week-end Pascal).

Après une semaine de fermeture, "ce nouveau contretemps excède les professionnels qui ont dû attendre près de 3 heures ou annuler l'acheminement de certains animaux", expliquent Alain Limery directeur de la Coopmar et Jean-Felix Anexime éleveur et administrateur de la Coopmar.

Des conséquences fâcheuses

"L'attente de mardi matin (18 avril 2017), était nécessaire pour rassurer le personnel et remettre l'outil en marche après une semaine de fermeture. Depuis 9h30 le travail a repris", précise Alex Ullindah, le directeur général de la Semam abattoir territorial. 

Plusieurs jours de fermeture en début d'année, puis celle de la semaine dernière, même si la perte n'a pas encore été évalué, ces crises ont à l'évidence, des conséquences bien fâcheuses autant pour l'abattoir que pour ses clients.