publicité

Jean-Luc Mélenchon fait salle comble au Lamentin

Jean-Luc Mélenchon attire du monde en Martinique. Le candidat de gauche à l'élection présidentielle organisait un meeting, ce samedi (17 décembre) à l’Institut Martiniquais du Sport au Lamentin. Il a présenté son programme et ses propositions pour l'outre-mer. 

Jean-Luc Mélenchon termine son discours, à l'extérieur de l'amphithéâtre de l'IMS, en citant Edouard Glissant. © LAV
© LAV Jean-Luc Mélenchon termine son discours, à l'extérieur de l'amphithéâtre de l'IMS, en citant Edouard Glissant.
  • Débora Ambroisine et Laurie-Anne Virassamy
  • Publié le
"La dernière fois, je n'ai pas fait un score d'empereur", reconnaît-il. En 2012, Jean-Luc Mélenchon avait obtenu en Martinique 5,88 % des voix, moitié moins que son score national (11,10 %). Le candidat de gauche ne vient pas ici en territoire conquis. Il fait d'ailleurs preuve d'humilité. "Il faut être plus prudent qu'ailleurs dans sa manière de s'exprimer et ne pas donner à voir de l'arrogance qui serait de toute façon très mal reçue".

L'opération séduction avait commencé dans les rues de Fort-de-France, vendredi (16 décembre) avec la traditionnelle visite du marché. Elle s'est poursuivie ce samedi (17 décembre), à l'Institut Martiniquais du Sport, au Lamentin, où le candidat organisait une réunion publique. L'amphithéâtre de l'IMS était trop petit pour accueillir les cinq cents personnes qui s'étaient déplacées. Une partie d'entre elles a suivi le meeting à l'extérieur devant un écran géant. Mais elle n'a pas manqué une miette du show Mélenchon.


Autonomie alimentaire

Comme un comédien de stand-up, l'homme se déplace devant son public. Pas de pupitre mais un micro-cravate. Pas de discours intégralement rédigé mais des notes placées sur une table à côté de lui qu'il regarde de temps en temps. Le député européen est visiblement à l'aise dans un exercice qu'il maîtrise à la perfection. Pendant une heure, Jean-Luc Mélenchon alterne traits d'humour et propositions de campagne pour la Martinique et pour les outre-mer plus globalement. Le candidat insiste sur l'aspect écologique de son programme et notamment sur l'économie de la mer qui pourrait créer 300 000 emplois en France. Pour exploiter davantage cette ressource, il propose par exemple de créer des lycées professionnels maritimes et de développer la production d'électricité par la mer.

Autre axe de son programme, l'autonomie alimentaire. "Les gens voient bien qu'il y a un problème avec l'alimentation, d'abord avec le niveau d'importation absolument invraisemblable", estime l'homme politique. "96 % des poulets sont importés. Il n'y a pas de place ici pour faire du poulet ?". Il veut casser le modèle économique actuel qui, selon lui, fait des outre-mers de simples marchés bons à écouler les produits.

Dans un contexte économique et social difficile, le discours de Jean-Luc Mélenchon pourrait convaincre des Martiniquais. Ils étaient cinq cents à l'IMS. Mais le candidat à l'élection présidentielle aura besoin de beaucoup plus de soutiens pour atteindre son objectif en Martinique. Il veut doubler son score de 2012.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play