publicité

Le journal France-Antilles mis en liquidation judiciaire

Le tribunal de commerce de Fort-de-France a prononcé, jeudi 11 mai, la mise en liquidation de  France-Antilles. L'activité de l'entreprise se poursuit jusqu'à la désignation du repreneur. Trois candidats sont en lice pour la reprise d'Antilles-Guyane Médias.

l'immeuble de France-Antilles à Fort-de-France © Martinique 1ère
© Martinique 1ère l'immeuble de France-Antilles à Fort-de-France
  • Par Jean-Claude SAMYDE
  • Publié le
France-Antilles poursuivra son activité jusqu'à la désignation du repreneur désigné par le tribunal de commerce. L'entreprise a été mise en liquidation judiciaire, jeudi 11 mai 2017. Le tribunal de commerce de Fort-de-France désignera dans peu de temps le non du repreneur qui rachètera le groupe multimédias.


Défendre l'éditorial du journal

Trois offres ont été formulées à l'administrateur judiciaire et seulement deux proposent de racheter le groupe dans son intégralité. France-Antilles a pris l'attache d'un cabinet d'experts pour analyser les différentes propositions. La rédaction en chef du journal souhaite que les enjeux éditoriaux soient placés au coeur de la décision de reprise du groupe.

(Re)voir le reportage de Sangha Fagour et d'Eddy Bellerose
Presse

 

Sur le même thème

  • social

    Les employées de Jikaélé ne sont pas payées

    Les employées de l’association Jikaélé sont toujours en attente de leurs salaires du mois d’août dernier. La structure spécialisée dans l'organisation de centres de loisirs et séjours de vacances est en difficulté depuis plusieurs mois.

  • social

    Les services des impôts sont en grève

    Les agents du syndicat Solidaires Finances Publiques section Martinique sont mobilisés depuis ce jeudi matin (23 novembre). Un mouvement national pour dénoncer les dégradations de leurs conditions de travail. 

  • social

    Les syndicats de la CTM dénoncent les mauvaises conditions de travail

    Plusieurs organisations syndicales de la Collectivité Territoriale de Martinique, ont adressé un courrier au président de l'exécutif pour lui signifier leur préavis de grève illimité à partir du lundi 27 novembre. Ils dénoncent la dégradation des conditions de travail au sein de la structure.

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play