La saison reprend avec la finale de la coupe Vyv : Aiglon / Club Franciscain

football
Club Franciscain et Aiglon
Club Franciscain (en vert) et Aiglon du Lamentin. ©Martinique la 1ère

La finale de la coupe Vyv, ce soir 20 heures au stade Louis-Achille à Fort-de-France, oppose l'Aiglon au Club franciscain. L'ambition commune est de dépasser ce stade de la compétition et représenter notre île à la phase finale de la compétition qui se tiendra prochainement en Guadeloupe.

Le derby Aiglon / Club franciscain sera une opposition entre deux des meilleurs effectifs de l'élite du football martiniquais. 

Avantage au Club Franciscain

 

Cette finale coïncide malheureusement avec une reprise à la suite d'un arrêt de 2 mois des compétitions. Il est donc légitime de se poser des questions sur l'impact sur la qualité de la rencontre. Les joueurs franciscains partent favoris.

L'effectif resté stable a accueilli quelques renforts de qualité dont le meilleur buteur de la saison passée, Kylian Polomat. L'entraîneur Patrick Cavelan, arrivé lui aussi au club en début de saison, a apporté quelques changements tactiques et une nouvelle dynamique sur le plan de la motivation. Il encadre un groupe dans lequel figure 8 joueurs appelés régulièrement en sélection de Martinique et qui ont pour eux une cohésion bien acquise et l'expérience des grands rendez-vous.

Les franciscains ont en plus la confiance suite à leur victoire en terre lamentinoise, en championnat à la mi-octobre.

L'Aiglon a de véritables atouts

 

Après un bon début de saison qui a permis à l'Aiglon de confirmer sa qualification pour cette finale aux dépens du Golden Lion, mais aussi d'atteindre la finale de la coupe de Martinique (finale qui l'opposera également au Club franciscain), les "sang et or" ont marqué le pas, se faisant éliminer en coupe de France et se retrouvant en quatrième position dans son groupe de Régional 1 en championnat.

Le nouveau confinement est peut-être tombé à pic. Le coach lamentinois, Fabrice Reuperné, a souvent eu des difficultés à aligner le même onze de départ. Mais, il a à sa disposition des joueurs de qualité comme Pastel, Darase, Rondof, Brunel ou Banal..

Le jeune Enrick Reuperné s'est souvent montré à son avantage mais l'efficacité n'était pas toujours au rendez-vous. La trêve forcée a pu faire du bien au groupe lamentinois, qui avec davantage d'automatismes, peut faire tomber n'importe quel adversaire.

Tout le travail des deux coachs sera donc d'effectuer les ajustements nécessaires en cours de partie afin de proposer aux supporteurs et spectateurs un jeu de qualité pour faire vibrer positivement la foule qui en a bien besoin.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live