publicité

Le Lamentin se souvient de la la tuerie du 24 mars 1961

La commune du Lamentin commémore les événements du 24 mars 1961 (58 ans).Trois grévistes étaient tombés sous les balles des gendarmes, lors d’une manifestation dans les rues du bourg.

 

Commémoration de la mort de 3 martiniquais le 24 mars 1961 dans le bourg du Lamentin. © Martinique la 1ère
© Martinique la 1ère Commémoration de la mort de 3 martiniquais le 24 mars 1961 dans le bourg du Lamentin.
  • Martinique la 1ère
  • Publié le
"Qui veut du pain, aura du plomb !" Cette phrase est de Georges Gratiant, maire du Lamentin, avocat, ténor du barreau, dirigeant du Parti communiste. Il prononce une allocution passée à la postérité, le "Discours sur trois tombes". Ses propos sont clairs : "Qui veut du pain aura du plomb, au nom de la loi, au nom de la force, au nom de la France, au nom de la force de la loi qui vient de France".

C'était lors des obsèques d’Annette Marie-Calixte, Alexandre Laurencine et Edouard Valide. Une couturière et deux ouvriers agricoles âgés d’une vingtaine d’années, abattus par les gendarmes mobiles, le 24 mars 1961 lors d’une fusillade alors qu’ils manifestaient pour réclamer une augmentation de salaire, .
Une cérémonie commémorative s’est déroulée, ce dimanche matin (24 mars 2019). Des gerbes ont été déposées sur les tombes des 3 victimes au cimetière de la ville.

Ce discours vaudra au maire du Lamentin d’être poursuivi par le ministre des armées, le gaulliste Pierre Messmer. Il sera suspendu un temps par le tribunal avant d’être réintégré dans ses fonctions de maire.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play