Les chefs d'entreprises martiniquais appelés à répondre à l'enquête sectorielle annuelle

économie
insee
Vue du siège de l’Insee à Paris. ©THOMAS SAMSON/AFP
Patrons, à vos stylos ! 3000 chefs d'entreprises martiniquais répondent, depuis mercredi (13 avril 2016), à la traditionnelle enquête sectorielle de l'INSEE. Les résultats de l'étude permettront à l'institut de calculer la croissance en 2015 en Martinique. 
3000 chefs d'entreprises devront répondre, entre avril et décembre, au questionnaire de l'INSEE. L'institut de statistiques veut tout savoir : type d'activité, nombre de salariés, chiffre d'affaires, bénéfices. Seule différence par rapport à l'an dernier : l'enquête est plus courte. Les candidats pourront, soit remplir le formulaire sur Internet, soit opter pour la version papier qu'ils renverront à l'INSEE. 


Un taux de réponse de 62% en 2014

Tous les éléments rapportés resteront confidentiels. Précision donnée par les enquêteurs pour rassurer les entrepreneurs, toujours très prudents quand il s'agit de livrer des informations aussi sensibles. L'an dernier, 62% des patrons avaient répondu à l'enquête. Taux, à première vue faible, mais qui permet d'avoir une photographie précise de l'activité dans le département. Un minimum qu'espère encore égaler l'INSEE cette année. Ce qui suppose une participation importante des acteurs économiques de l'île. Et ils n'auront pas trop le choix. 

L'institut insiste sur le caractère indispensable de l'enquête. Il enverra des relances, et pourra même sanctionner financièrement le demandeur si celui-ci refuse de donner suite. Toutes les entreprises seront sondées : très petites, petites, moyennes, et grandes. Ces données permettront d'évaluer la croissance en 2015 en Martinique. Elle était de 1,4% en 2014.