Les élus de l'Assemblée terminent la séance plénière après plus de 30 heures de débats

collectivité territoriale de martinique
Les élus en visioconférence
Les élus en visioconférence (5 mai 2021). ©Martinique la 1ère

Le président Claude Lise a levé la séance de la plénière de l’Assemblée de Martinique ce vendredi 7 mai 2021 vers 14h30 après 3 jours de débats. Plusieurs dossiers ont été amendés. La plénière a confirmé de profondes dissensions au sein de l’Assemblée.

La 3e journée de débats de ce vendredi (7 mai 2021) a tourné principalement autour des fonds européens, avec un certain nombre de demandes de garanties sollicitées par plusieurs organismes réclamant une participation de la collectivité territoriale de Martinique.

Il a aussi été question de dossiers relatifs à des demandes de subventions. Des dossiers présentés par les conseillers exécutifs Miguel Laventure et Daniel Marie-Sainte.

Une 3e journée plus calme 

 

Une 3e journée d’échanges sous fond de tension. Certains conseillers territoriaux n’hésitant pas à s’opposer frontalement par écran interposé.

Jeudi par exemple, en fin de séance, Eugène Larcher a reproché au président Claude Lise des interventions trop longues, ce qui n’a pas été apprécié de certains dont Richard Barthelery, qui ce vendredi, ont réclamé plus de respect à la personnalité du président de l’ Assemblée eu égard à sa longue carrière politique.

Les débats de cette 3e journée ont été moins houleux. La fatigue aidant sans doute, les conseillers se sont calmés, estimant que les séances à rallonge ne sont pas productives.

Plus de 30 heures de débats

 

14 heures mercredi, 14 heures jeudi, 5 heures  vendredi, soit 33 heures de débats pour une plénière de 95 dossiers. "Certains points à l'ordre du jour ne méritaient pas de débats si longs", se lamentent certains élus.

Certains sujets ont contribué à relancer des diatribes de politique politicienne. Exemple sur l’organigramme de la CTM toujours inconnu à ce jour. Les subventions non versées à certaines associations dans le secteur social, des factures non payées aux entreprises, ou le dossier relatif à la série télévisée Tropiques Criminels.

Ces dossiers ont réveillé de vieilles rancoeurs entre amis d’hier et adversaires d’aujourd’hui.

Plusieurs dossiers d’importance adoptés

 

Parmi les dossiers adoptés, le projet de décret relatif au fonds de solidarité à destination des entreprises touchées par la crise COVID-19, le projet d’ordonnance pour l'Université des Antilles où chaque Pôle universitaire devra bénéficier d’une large autonomie notamment en matière financière et d’organisation. Il y a aussi l’attribution d’une subvention exceptionnelle de 300  000 euros à la Chambre de métiers pour la mise en place d’actions post crise sanitaire, ou encore l’adoption du Plan séisme 3 pour la période 2021-2027.

Concernant l’épidémie de Coronavirus, le conseil exécutif a rappelé le total des subventions pour venir en aide aux entreprises impactées. Un total qui s’élève à 57 millions d’euros.

Une dernière nouvelle plénière avant  l’élection

 

Certains dossiers ne sont pas bouclés. Les conseillers territoriaux doivent de nouveau se réunir les 26 et 27 mai 2021. Une nouvelle rencontre sans doute la dernière avant le scrutin des 20 et 27 juin prochains.