martinique
info locale

La loi sur la coopération régionale doit faciliter les échanges avec la Caraïbe

économie
Jamaïque, le nouvel Hub portuaire de la Caraibe
Une forte activité économique au port de Fort de France ©Jean-claude Samyde
Définitivement adoptée par le Parlement, la loi sur la coopération régionale accorde une plus grande autonomie aux territoires d'outre-mer dans leurs échanges avec leurs voisins. Une évolution majeure, selon son concepteur, le député Serge Letchimy. 
C'est une nouvelle étape qui vient d'être franchie dans les relations entre la Martinique et les pays de la Caraïbe et d'Amérique, avec le vote de cette proposition de loi sur la coopération régionale du député martiniquais Serge Letchimy

Une plus grande liberté d'action pour la Martinique...

La Collectivité Territoriale de Martinique pourra ainsi conclure des accords internationaux, dans les domaines éducatif, scientifique, économique, entre autres, sans passer par Paris. Une (r)évolution ! Jusqu'ici, tout partenariat entre un État et un territoire devait obligatoirement être validé par le ministère des Affaires Etrangères à Paris. Tout ça, c'est fini !

Grâce à ce texte, la Martinique, la Guadeloupe, la Guyane, la Réunion et Mayotte seront en mesure de lever un certain nombre de freins au développement économique dans leurs régions respectives. Dans la Caraïbe, l'assouplissement des frais de douane et l'amélioration de la desserte aérienne et maritime figurent en tête des priorités. 

De nouvelles perspectives pour nos voisins

De telles mesures permettraient aux professionnels locaux de se fournir tout près de chez eux, à des prix parfois plus bas qu'en Europe. Seule condition à remplir : les produits importés devront être aux normes européennes. Un risque, quand même : celui de voir le marché local inondé de produits caribéens ou américains. Les pays de la zone devraient, en effet, avoir aussi plus facilement accès à notre île, grâce à cette simplification des échanges.
Publicité