publicité

Les salariés de France-Antilles devront attendre le 13 juin

Une semaine d'attente supplémentaire pour les salariés du quotidien France-Antilles puisqu'à l'issue de la présentation des offres de reprise par les deux candidats ce mardi (6 juin) au tribunal de commerce de Fort-de-France, le juge a annoncé qu'il rendra sa décision mardi prochain (13 juin).

l'immeuble de France-Antilles à Fort-de-France © Martinique 1ère
© Martinique 1ère l'immeuble de France-Antilles à Fort-de-France
  • Pierre-Yves Honoré - Peggy Pinel-Féréol
  • Publié le , mis à jour le
Les dés sont jetés pour les salariés de France-Antilles. C’est donc mardi prochain (13 juin) que l’on connaîtra le nom du repreneur. Ce mardi matin (6 juin) tour à tour chacun des potentiels repreneurs a présenté à la justice son projet de reprise lors d'une audience qui s'est tenue à huis clos.

Deux présentations très différentes

Plus de 3h00 de débat pour le projet AJR, porté par Aude Jacques-Ruettard et Philippe Labi. La nièce de Philippe Hersant, actionnaire minoritaire a été dans le détail. Elle garantit le maintien de l’effectif pendant deux ans.
La présentation de l’autre projet porté par Marc Laufer n’a duré qu’une quinzaine de minutes. Absent lors de l’audience le patron de presse a préféré se faire représenter par son avocat. Il envisage une soixantaine de suppressions de postes.

C’est donc la fin d’un long marathon et le soulagement pour les salariés.

Écoutez Rodolphe Lamy, le porte-parole de la société des journalistes.

Interview Rodolphe Lamy



Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play