publicité

Mayotte : nouvelle manifestation des fonctionnaires

L'Intersyndicale des fonctionnaires en grève à Mayotte a organisé jeudi un certain nombre d'opérations coups de poing contre la confirmation par le gouvernement de la fiscalisation des indemnités d'éloignement. 

Les fonctionnaire en grève à Mayotte © Mayotte 1ère
© Mayotte 1ère Les fonctionnaire en grève à Mayotte
  • La1ere.fr (avec AFP)
  • Publié le , mis à jour le
Les manifestants estimés à environ cinq cents personnes ont bloqué le trafic maritime des amphidromes entre Petite terre et Grande terre avant d'occuper le bâtiment de la Direction régionale des finances publiques à Mamoudzou.
 

Déclarations d'impôts en confettis

Ils ont réussi à pénétrer dans la cour des services des impôts dont la grille était pourtant cadenassée, puis ont envahi le hall central du bâtiment et réduit une quantité des formulaires des déclarations d'impôts locaux en confettis.
 
Les manifestants affirment que le gouvernement est resté sourd aux revendications des fonctionnaires en grève depuis le 20 octobre dernier, dans un premier temps, et ensuite depuis le 4 novembre.
 
"Nous demandons à l'Etat de respecter la parole donnée, cette parole de l'Etat ne peut en aucun cas souffrir d'un doute. Nous sommes arrivés ici sur la base d'un contrat, nous demandons que ce contrat soit respecté. Moi, on va me demander de payer des impôts sur ma prime de deuxième année de mutation à Mayotte alors qu'il n'était pas question que cette prime soit imposée", a déclaré à l’AFP Jacques Som, un professeur de mathématiques et de sciences physiques.
 

Le gouvernement campe sur sa position

Les grévistes ont appris mardi par un communiqué de presse conjoint des ministres Marylise Lebranchu de la Fonction publique et Victorin Lurel des Outre-mer que le gouvernement campait sur sa position de fiscaliser les indemnités d'éloignement des fonctionnaires d'Etat mutés à Mayotte. L'Etat consent cependant une dérogation pour l'indemnité d'éloignement perçue au titre de 2013. Celle-ci sera exonérée de toute imposition.
 
Avant la départementalisation de Mayotte en 2011, ce territoire jouissait d'un code des impôts qui lui était propre. En vertu de la départementalisation, le Code général national s'appliquera à Mayotte à partir de janvier 2014. Les indemnités d'éloignement exonérées de toute imposition sous le régime du code fiscal mahorais seront désormais soumises à l'impôt sur le revenu.
 
Marylise Lebranchu et Victorin Lurel ont indiqué également que les fonctionnaires d'Etat bénéficieront d'une réduction de 40% sur le montant de l'impôt sur le revenu dans la limite de 6.700 euros, à l'instar de tous les résidents de Mayotte. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play