publicité

« La lutte contre l'immigration clandestine doit être globale »,selon la préfecture de Mayotte.

Une habitante ( à droite) expose la situation au directeur du cabinet du préfet, Jean-Pierre Frédéric. © Emmanuel Tusevo
© Emmanuel Tusevo Une habitante ( à droite) expose la situation au directeur du cabinet du préfet, Jean-Pierre Frédéric.
  • Par Fabrice Juste
  • Publié le , mis à jour le
La lutte contre l’ immigration clandestine à Mayotte « doit être globale »…Elle concerne aussi bien les autorités que les habitants qui doivent s’y impliquer de manière «franche », a déclaré le directeur du cabinet du préfet, Jean-Pierre Frédéric, samedi après la visite de la commune de Boueni (extrême sud de l’ île)récemment théâtre de troubles.
Les habitants de M’Zouasia, un des villages de la commune , ont manifesté à plusieurs reprises, la semaine dernière, pour dénoncer des actes de délinquance attribués aux sans papiers- principalement originaires des îles voisines des Comores. Certains habitants en sont même venus à retirer des écoles les enfants de ces étrangers en situation irrégulière.
Au cours de sa rencontre samedi avec les autorités municipales et la population, Jean-Pierre Frédéric a prôné le retour au calme.
« La situation est apaisée mais pas réglée…J’ai constaté la présence de fortes populations étrangères et des constructions illégales dans le domaine maritime de l’Etat… Dans le respect de la légalité, les habitants ne doivent pas hésiter de saisir les tribunaux qui feront intervenir les huissiers et au besoin les forces de l’ ordre pour mettre fin à ces implantations irrégulières »,a déclaré Jean-Pierre Frédéric au reporter de  « Mayotte 1ère.fr ».
© Emmanuel Tusevo
© Emmanuel Tusevo

Jean –Pierre Frédéric a également tenu un discours clair contre l’attitude de double jeu de certains habitants.
« Certains se plaignent des immigrés clandestins mais les hébergent ou leur louent des bangas ( habitations) et des lopins de terre. Autorités municipales et habitants doivent s’impliquer de manière franche dans la lutte contre l’ immigration illégale car elle doit être globale »,a dit en conclusion le directeur du cabinet du préfet de Mayotte, Jean-Pierre Frédéric.

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play