publicité

Les interprètes du tribunal de Mamoudzou reprennent le travail après une grève d'une semaine

Les interprètes du tribunal de Mamoudzou ont repris le travail vendredi après une grève d'une semaine. Ils protestaient contre le non paiement de leurs honoraires depuis de nombreux mois.

Chaque jour, pendant une semaine, les interprètes ont tenu un piquet de grève devant le palais de justice. © Emmanuel Tusevo
© Emmanuel Tusevo Chaque jour, pendant une semaine, les interprètes ont tenu un piquet de grève devant le palais de justice.
  • Par Emmanuel Tusevo
  • Publié le , mis à jour le
La suspension de la grève des interprètes est intervenue suite à la médiation du bâtonnier du barreau de Mayotte, Maître Saïdali. Celui-ci a obtenu le 28 février  qu'une partie des sommes dues aux interprètes soit payée dans les plus brefs délais.
" Les interprètes seront payés rapidement. Une partie des sommes réclamées sera débloquée tout de suite... dans la semaine à venir et le reste avant la fin du mois de mars", a expliqué Maître Saïdali.

 

Soutien des magistrats et des avocats


Le soutien des avocats au mouvement des interprètes a contribué également à dénouer le conflit.
Le tribunal de Mamoudzou ayant fait appel à des interprètes extérieurs, les avocats dont Maître Mansour Kamardine ont décidé de boycotter  les audiences au cours desquelles devaient intervenir les interprètes remplaçants.
Le syndicat des magistrats F.O, l'Union Syndicale des Magistrats et le Syndicat de la magistrature étaient aussi solidaires de ce mouvement, soulignant dans un communiqué la contribution des interprètes au bon fonctionnement de la Juridiction. En effet, il arrive que des dossiers soient renvoyés faute d'interprètes.
Ce mouvement met en évidence les insuffisances du système judiciaire à Mayotte en moyens humains et matériels. Cette situation est évoquée régulièrement à chaque rentrée judiciaire. Des experts qui interviennent au tribunal connaissent aussi de longues périodes d'impayés de leurs prestations.
Les interprètes, quant à eux, restent vigilants pour la suite.
.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play