publicité

Grève du STM : Les mahorais prennent leur mal en patience

Le cordon ombilical entre Grande et Petite terre est partiellement coupé depuis ce vendredi matin à Mayotte.
Le service du transport maritime du Conseil Général STM à décidé de soutenir le mouvement de grève pour l'indexation à Mayotte qui secoue l'île depuis plusieurs jours.

Passagers en attente de la barge en Petite Terre © Ibrahim Yahaya
© Ibrahim Yahaya Passagers en attente de la barge en Petite Terre
  • Par Fabrice Juste
  • Publié le , mis à jour le
"40% de majoration des salaires des fonctionnaires à Mayotte sur cinq ans" dit le gouvernement Ayrault.
Les syndicats réclamaient  eux 115% d'indexation.


Le calcul n'est pas très compliqué et le manque à gagner plus qu'évident pour les représentants syndicaux mahorais.Le compte n'y est pas mais face à la détermination du gouvernement les syndicalistes mahorais revoient leur demande à la baisse et réclament un alignement sur le taux d'indexation en vigueur à La Réunion.

En attendant la décision du gouvernement sur cette nouvelle proposition, les syndicats promettaient de maintenir la pression en menant des actions radicales à Mayotte.

C'est chose faite depuis ce vendredi matin. Les agents du STM  ont en partie décidé de prendre part au mouvement en annonçant jeudi sur les ondes de Mayotte 1ère la suppression des rotations de la barge pour les journées de vendredi et lundi.
La Préfecture à annoncé à son tour jeudi soir la réquisition d'un partie du personnel du STM afin d'assurer un service de transport minimum des usagers.

C'est donc dans le calme que depuis ce vendredi matin de nombreux usagers patientent parfois des heures pour se rendre sur leurs lieux de travail. Si les choses n'ont pas évoluées durant le weekend, le STM annonce une autre forte mobilisation lundi, tout en garantissant une rotation minimum des barges afin de permettre le transport aux étudiants qui passent les épreuves du baccalauréat .


Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play