publicité

Carburants: les 7 stations Total de Mayotte sont fermées

Les sept stations service de Mayotte, appartenant à Total, étaient closes jeudi, appliquant le mot d'ordre de "fermeture illimitée" de l'intersyndicale des gérants, qui proteste contre la régulation de la filière carburants voulue par le gouvernement.

  • Par Emmanuel Tusevo
  • Publié le


Total Mayotte et sa filiale SMSPP, société mahoraise de stockage des produits pétroliers, ont rejoint le mouvement de l'intersyndicale des gérants des quatre autres DOM (Martinique, Guadeloupe, Guyane, La Réunion). A Mayotte, Total détient de fait le monopole de toute la filière: importation, stockage et distribution des hydrocarbures.

De nombreux véhicules immobilisés

De nombreux automobilistes espérant tout de même trouver une pompe ouverte ont tenté leur chance mais beaucoup d'entre eux, à sec, ont dû abandonner leur véhicule devant les stations services ou le long des routes avoisinantes.
Sur réquisition de la préfecture, les véhicules d'urgence (pompiers, ambulances, infirmières, etc.) ont pu se ravitailler entre 8 heures et 10 heures. Un autre ravitaillement sous réquisition est prévu aussi à 17 heures.
Le représentant des syndicats CFE-CGC des personnels de Total Mayotte, Chebani Oumani, a affirmé à l'AFP par téléphone qu’il est favorable à ce mouvement. "Nous ne sommes nullement manipulés et nous n’avons négocié aucune contrepartie pour nous joindre à ce mouvement", a-t-il déclaré, en référence à une grève en décembre où avaient couru des rumeurs en ce sens.
Ce mouvement constituant un arrêt forcé du travail, les salariés de Total Mayotte percevront leurs salaires.

Assaut des stations service mercredi 

Alors que les Mahorais suivaient à la radio depuis mercredi matin les péripéties des longues files d'attente dans l'île voisine de La Réunion, c’est vers 16H00 locales qu'ils ont pris conscience que Mayotte serait aussi concernée, après l'annonce du ralliement de Total Mayotte. La ruée provoquée a nécessité l'intervention des forces de l'ordre dans certaines stations pour éviter les débordements 

Eléments économiques de la structure des prix de carburant

"Après réflexion, Total Mayotte, SMSPP comprise, a décidé d'entamer jeudi une grève illimitée pour s’opposer au refus du ministre des Outre-mer d'engager des discussions sur les éléments économiques de la structure des prix de carburant. Le ministre des Outre-Mer, Victorin Lurel veut passer en force et faire appliquer son décret  le 1 février, c'est inadmissible", a déclaré à l'AFP, Yasmine Saïd, responsable commerce général et communication de Total Mayotte.
et-sla/sm/sd/ Emmanuel TUSEVO , Correspondant Agence France Presse ( AFP)

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play