publicité

MAYOTTE : Bilan d'un an de sécurité électrique aux normes CONSUEL

Les responsables du Comité national pour la sécurité des usagers de l’ électricité «  CONSUEL » ont inauguré, mardi 11 mars, les bureaux de leur antenne de Mayotte à Kaweni Mamoudzou.
Une occasion d'établir le bilan de leur première année de présence dans l’ île.

  • Par Emmanuel Tusevo
  • Publié le
 

 
Les responsables du Comité national pour la sécurité des usagers de l’ électricité «  CONSUEL » ont inauguré, mardi 11 mars, les nouveaux bureaux de leur antenne de Mayotte à Kaweni  au nord de Mamoudzou, chef – lieu du 101 è département français dans l’ océan indien.
Ils ont présenté à cette occasion le bilan d’étape de leur première année d’installation ou de présence  dans l’ île.
La sensibilisation sur les normes «  CONSUEL » de sécurité des installations électriques trouve un écho favorable auprès des professionnels mahorais et des habitants.

 
Le président national de Consuel, Jacques Wetzel, a rappelé les missions de cette association loi 1901 créée en juillet 1964 et reconnue d’utilité publique.
 
«  Il y a 50 ans , les installations électriques des logements étaient misérables y compris en France métropolitaine.
 Consuel a été créé pour viser notamment les attestations de conformité des installations électriques au vu des dossiers remplis par les électriciens.
Notre mission de vérifier la véracité de ces informations est régie par décret promulguée en 1972. Ce décret rend obligatioire rend obligatoire cette attestation en ce qui concerne les logements y compris les logements collectifs, les batiments de commerce et de bureaux et depuis 2009, nous visons aussi les attestations de conformité pour les installations de production de petite taille : les photovoltaïques que vous avez beaucoup ici à Mayotte mais également les petites éoliennes. Nous délivrons chaque année 650.000 attestations de  conformité», a affirmé Jacques Wetzel.

 A quoi servent les vérifications de Consuel ?
 
Il a également expliqué qu’à l’ arrivée de Consuel à Mayotte il y a un an, il a retrouvé les mêmes interrogations entendues jadis en métropole et dans d’autres départements d’outre mer à savoir à quoi sert ces vérifications, n’imposent – elles pas des charges supplémentaires, sont – elles réellement utiles, à quel coût… ?
 
« L’attestation de conformité Consuel constitue pour le client une garantie,  pour l’ installateur électricien la valorisation de ses travaux,  pour les pouvoirs , c’est un acte fort en faveur de la sécurité électrique à moindre coût et enfin pour les distributeurs d’ électricité, c’est une garantie que leur énergie sera utilisée dans les meilleurs conditions de sécurité, c’est en fait une mission de service public mais avant tout au service des publics », a l’ habitude de répondre  Le président national de Consuel, Jacques Wetzel.Pour lui, la sécurité n’ a pas de prix.

Nombreux constats de non conformité
 
Une quinzaine d’ installateurs électriciens et plusieurs journalistes présents ont suivi avec un vif intérêt les explications sur les situations constatées à Mayotte en matière de sécurité électrique.
Beaucoup d’installations sont faites par des particuliers, quelques fois par des professionnels.
Les experts ont constaté des multiples cas de non-conformité  dans les locaux à usage d’ habitations :
16% des installations visitées ne disposaient pas de coupure générale .
 Dans 18% des installations visitées, les protections n’étaient pas adéquates . Cela veut dire là qu’il y avait  une méconnaissance des installateurs. S’ il y a un court circuit ou s' il y a une surcharge, la protection ne va pas fonctionner correctement ou si elle fonctionne, d’autres problèmes peuvent surgir.
8% n’ avaient pas de protection différentielle.
 Ils ont réperé aussi 60 % de problèmes de mise à la terre. Celle ci permet d'éviter en cas de problème que le courant circule à travers le corps.
8% de risques de contact : il y a encore des installations avec des conducteurs , des fils nus. Sans aucune protection,  le risque est imminent.
Dans les salles d’eau, les règles de sécurité avec des matériels spécifiques  en salles humides n’ étaient pas respectées.

Formation et responsabilisation des installateurs électriciens

En 2013 : CONSUEL a formé une cinquantaine d’artisans  avec le concours d’ OPCALIA, une fierté pour cette association.
 
« L’important est quand on signe une attestation, c’est que l’ auteur des travaux doit avoir conscience qu’il atteste qu’il a fait une installation conforme aux règles de sécurité et donc qu’il en prend l’ entière responsabilité.Quant à l’ usager, il a  intérêt à s’adresser à un professionnel. Celui – ci prend la responsabilité, il a les connaissances et les capacités pour le faire et il a aussi une garantie associée à un travail de professionnel, la garantie décennale. S’adresser à un professionnel constitue la meilleure solution plutôt que de faire son installation soi même », ont expliqué les responsables de Consuel.

 Bilan très positif en 14 mois
 
Ils ont indiqué aussi qu’un progrès énorme a été accompli depuis un an à Mayotte dans la connaissance des règles de sécurité électrique.
 
«  Au départ, on enregistrait des chiffres impressionnants de non-conformité majeur au cours des visites que l’on effectuait mais aujourd’hui, on a diminué plus de la moitié de non-conformité.Consuel Mayotte a été lancé en novembre 2012. Le 1 décembre 2012, nous avons commencé à vendre les attestations de conformité. Nous avons lancé des formations à l’ attention des professionnels le 1 février 2013 puis nous avons entamé des contrôles effectifs. Au bout de 14 mois, on a dépassé les objectifs qu’on s’était fixés à savoir plus de 1000 attestations  vendues  en en un an. Mayotte est rentré dans le circuit avec 50 ans de décalage par rapport à la métropole mais ce qu’ on voit, c’est qu’ en 1 an, on a quasiment rattrapé le retard et c’est ce qui est très satisfaisant. Sur les résultats des contrôles, en l’ espace de 1 an, on a vu la conformité évoluer en l’ espace de 4 trimestres de manière absolument phénoménale », ont précisé les dirigeants de Consuel.
Emmanuel Tusevo Diasamvu, Correspondant AFP : emmanuel.tusevo@francetv.fr
 
 
 
 
 
 
 
1 394 629 723

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play