publicité

Mayotte : Dix avocats signent une motion en faveur du juge Hakim Karki

Dix avocats du barreau de Mamoudzou (Mayotte) ont signé une motion en faveur du juge Hakim Karki. Ils estiment , que des "atteintes graves aux droits de la défense (ont été) perpétrées au cours de la procédure".

© Emmanuel Tusevo
© Emmanuel Tusevo
  • Par Emmanuel Tusevo
  • Publié le

 Dix avocats du barreau de Mamoudzou ( Mayotte ) ont signé une motion en faveur du juge Hakim Karki. Ils estiment , dans une motion publiée ce jeudi,  que des «atteintes graves aux droits de la défense (ont été) perpétrées au cours de la procédure» et regrettent » la précipitation avec laquelle la décision de déférer le magistrat a été prise, sans une enquête sérieuse et équilibrée» ainsi que de «l’absence, à (leur) connaissance, de vérification de la crédibilité des propos de la plaignante».

Voici le texte dans son intégralité :

MOTION DES AVOCATS DU BARREAU DE MAYOTTE

Nous les Avocats soussignés, inscrits au Barreau de Mayotte,
RAPPELANT que notre profession a pour vocation la protection effective des droits de la défense et de la présomption d’innocence qui irriguent la procédure pénale,
CONSIDERANT la mise en examen d’un magistrat instructeur près le Tribunal de Grande Instance de Mamoudzou,
CONSIDERANT son placement en détention provisoire contre l’avis des trois juges d’instruction saisis,
CONSIDERANT les atteintes graves aux droits de la défense perpétrées au cours de cette procédure et tenant :
-aux désaccords du mis en cause avec sa hiérarchie du siège et du parquet officiant à la Cour d’Appel de Saint-Denis de la Réunion, démontrée par ses tentatives répétées de retirer au mis en cause les dossiers d’instruction qui lui étaient confiés et ainsi l’écarter de Mayotte,
- à la précipitation avec laquelle la décision de déférer le magistrat a été prise, sans une enquête sérieuse et équilibrée, et notamment :
- au refus réitéré de toute confrontation avec la plaignante durant le temps de la garde à vue ;
- au refus réitéré de soumettre au mis en cause les éléments réunis contre lui et de lui permettre de les discuter ;
- à l’absence, à notre connaissance, de vérification de la crédibilité des propos de la plaignante ;
ESTIMANT que l’ensemble de ces considérations ne garantit pas le respect des droits précités et caractérise une partialité inacceptable qui doit être dénoncée,
S’INQUIETANT des dérives ainsi constatées portant une atteinte grave compromettant l’œuvre de Justice et dont chaque individu peut être l’objet,
EN CONSEQUENCE
APPELONS au dessaisissement immédiat de cette juridiction,
APPELONS, sans nous prononcer sur le fond du dossier, au respect des droits de la défense et de la présomption d’innocence.
A Mamoudzou, Mayotte
Le 9 juillet 2014,
Les avocats signataires
Monsieur le Bâtonnier Mansour KAMARDINE
Monsieur le Batônnier Thani MOHMED SOILIHI
MAÏTRE Emilie BRIARD
Maître Jonathan ABLA
Maître Christina NICOLLE
Maître Julien CHAUVIN
Maître Yanis SOUHAÏLI
Maître Marjane GHAEM
Maître Florence JOURNIAC
Maître Céline COOPER
 

1 405 027 469

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play