publicité

Le procureur Joël GARRIGUE fait le point sur l'autopsie de l' homme retrouvé sous le pont de Tsoundzou

 Le procureur de la république, Joël Garrigue , a fait le point , vendredi,  sur le décès d'un homme retrouvé la semaine dernière sous le pont de Tsoundzou.
 L' autopsie n' a pas permis de déterminer la cause du décès.
                                       A. RAKOTONDRAVOLA et E. TUSEVO

Le procureur de la république Joël GARRIGUE au cours de sa conférence de presse © PHOTO : ANDRY RAKOTONDRAVOLA :
© PHOTO : ANDRY RAKOTONDRAVOLA : Le procureur de la république Joël GARRIGUE au cours de sa conférence de presse
  • Par Emmanuel Tusevo
  • Publié le , mis à jour le

 Le procureur de la république, Joël Garrigue, a tenu,  aujourd'hui vendredi,  une conférence de presse pour faire le point sur le décès d'un homme retrouvé la semaine dernière sous le pont de Tsoundzou.

Il a indiqué que  l'autopsie pratiquée hier jeudi n'a pas permis de déterminer la cause du décès.


" Parmi les traces relevées sur le corps,  beaucoup sont liées au fait que le corps est resté  longtemps dans la mangrove.  Une trace relevée sur le crâne est  peut être consécutive à une chute mais c'est une blessure superficielle... On n'a pas relevé d'élément pouvant affirmer ou infirmer la noyade.  le médecin a relevé une trace de pathologie cardio pulmonaire ancienne et donc dans la mesure où on n' a pas d'explication claire et nette de la cause évidente  du décès, il va falloir procéder à des examens complémentaires et notamment à des analyses anatomocytopathologiques, examens microscopiques , a précisé le procureur Joël Garrigue.
Le procureur Joël GARRIGUE au cours de sa conférence de presse © PHOTO : ANDRY RAKOTONDRAVOLA :
© PHOTO : ANDRY RAKOTONDRAVOLA : Le procureur Joël GARRIGUE au cours de sa conférence de presse

" Ces examens sont indispensables pour essayer de comprendre les causes du décès, de quoi cette personne est morte et comment elle est morte et éventuellement déterminer les responsabilités, a encore ajouté le procureur avant d'annoncer qu' une information judiciaire sera ouverte à partir de lundi et un juge d'instruction est saisi pour enquêter sur la cause de la mort."

Les obsèques du jeune homme de 33 ans ont eu lieu ce vendredi à Tsoundzou 1.

LE TRIBUNAL DE MAMOUDZOU A KAWENI MAYOTTE © PHOTO : ANDRY RAKOTONDRAVOLA :
© PHOTO : ANDRY RAKOTONDRAVOLA : LE TRIBUNAL DE MAMOUDZOU A KAWENI MAYOTTE



 


Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play