publicité

Deux syriens, demandeurs d’asile, sont arrivés à Mayotte par kwassa- kwassa

Bachar et Dahi sont deux frères. Ils ont fui la Syrie en guerre. Ils ont arrivés à Mayotte dans l’espoir d’y obtenir le statut d’exilés et peut- être, comme beaucoup de migrants, d' atteindre La France et l' Europe.
                     A . RAKOTONDRAVOLA ET E. TUSEVO 

LES DEUX FRERES SYRIENS DEMANDEURS D' ASILE ICI AU STADE DE CAVANI © PHOTO : ANDRY RAKOTONDRAVOLA
© PHOTO : ANDRY RAKOTONDRAVOLA LES DEUX FRERES SYRIENS DEMANDEURS D' ASILE ICI AU STADE DE CAVANI
  • Par Emmanuel Tusevo
  • Publié le

Bachar, étudiant et Dahi, enseignant sont deux frères. Ils ont fui leur pays, la Syrie, en guerre. Ils ont arrivés à Mayotte au bout d’un périple entamé il y a  3 mois dans l’espoir d’y obtenir le statut d’exilés.
Craignant pour leur vie, ils se sont terrés pendant plusieurs mois chez eux à Alep.

Ayant découvert sur internet l’existence de Mayotte , jeune département français dans l’océan indien d’accès facile pour eux , ils ont décidé de tenter leur chance.

Grâce aux économies de leur famille, ils ont débuté leur exode vers Istambul qu’ils ont atteint après 20 heures de voyage en bus.
Ils sont passés ensuite par le Yémen d’ où ils se sont envolés vers les Comores. Ils ont enfin regagné Mayotte par  kwassa – kwassa à partir d’Anjouan.
Leur voyage a duré 17 jours et leur a coûté 4000 euros.
© PHOTO : ANDRY RAKOTONDRAVOLA
© PHOTO : ANDRY RAKOTONDRAVOLA

Ils ont été  hébergés, dans un premier temps, par l’Association Solidarité Mayotte mais depuis 5 jours, ils se retrouvent dans la rue et doivent se débrouiller dans la journée.  Ils dorment durant la nuit à la mosquée de Cavani.
Ils se sont mis à apprendre le français et le shimaoré.

L’arrivée de Bachar et de Dahi a été suivie par celle de quatre autres de leurs compatriotes , ce qui porte à 6 le nombre de demandeurs d’asile syriens à Mayotte.

Des ressortissants de nombreux pays espèrent trouver à Mayotte une porte pour immigrer en France et ailleurs en Europe.
Après les africains des pays des grands lacs, on note la présence des gens venus du Sud Soudan, du Yémen, du Népal, du Bengladesh, de l’Egypte et de La Syrie.
 
 
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play