publicité

Les voeux de Daniel ZAIDANI, Président du Conseil Général de Mayotte

A l'occasion de la nouvelle année, le Président du Conseil Général de Mayotte a présenté ses voeux aux mahorais. L'occasion de faire un bilan de l'année 2014 et de partager les perspectives pour 2015. Nous vous proposons de les revoir ainsi que le texte intégral à l'attention des malentendants.  

  • Par Gérard Guillaume
  • Publié le
Les voeux de Daniel ZAIDANI

 

Le texte intégral 


Mahoraises, Mahorais,
 
A l’aube de l’année 2015, je profite de cette occasion, tout d’abord pour souhaiter pour les personnes âgées, les personnes malades, les personnes démunies, les personnes seules que l’année 2015 soit pour eux, une année meilleure, de réjoussance, de santé et de bonheur
Je profite également de cette occasion pour vous souhaiter une bonne et heureuse année 2015
MWAHA MWEMA NA OUNONO NA BARAKA
 
A l’aune de l’année 2014, je me dois de revenir sur les faits marquants de l’année écoulée.
2014, c’est d’abord, la RUPéïsation. Cette RUPéïsation qui permet à Mayotte de s’inscrire, de marquer sa présence dans l’Europe
2014, c’est aussi la mise en place de l’Octroi de Mer, cet octroi de mer qui avait 3 objectifs pour le Conseil général ;
assurer l’emploi
maintenir la production locale
et développer le territoire
Un an plus tard, je pense que ces objectifs ont été atteints.
 
L’année 2014, c’est également la mise en place de cette fiscalité locale, qui est parfois difficile, mais c’est un pas supplémentaire vers le droit commun. Et c’est surtout, un levier essentiel pour nous, les élus, de demander plus de solidarité nationale pour Mayotte.
 
2014, c’est aussi, enfin, le redressement du Conseil général. Ce redressement qui a permi pour l’année 2014 d’avoir une action beaucoup plus marquée sur le terrain, auprès des associations, auprès des entreprises locales et surtout auprès des communes.
Les communes, les associations, les entreprises locales. Voilà les actions d’un Conseil général qui a enfin retrouvé toute sa capacité financière pour réaliser pleinement son devoir de développeur et son devoir social.
L’année 2014 pour Mayotte, c’est aussi la visite d’un Président de la République, pour la première fois depuis la Départementalisation, à la fin du mois d’août. La population l’a accueilli avec beaucoup de liesse et bien évidemment, il nous l’a rendu.
 
2014, enfin, s’est clôturée avec la validation du programme européen que nous avons bâti, le Conseil général avec les services de l’Etat, afin de construire le Mayotte de demain sur la période 2014-2020.
 
Aussi, je dois dire que l’année 2015 qui démarre, démarre sous de bons auspices.
 
2015 devra être, d’abord, une année où nous devrons poursuivre les effrots que nous avons déployés pendant l’année 2014.
 
2015 sera également l’année où les actions départementales seront encore plus fortes. Puisque nous avons besoin, dans ce département qui se construit, d’avoir un Conseil général qui soit proche de sa population à travers les PMI où l’action sociale petite enfance (ASE) et l’accompagnement maternel sont renforcés.
2015 c’est également des chantiers importants qui vont démarrer avec les fonds européens. Ce seront des chantiers au niveau de l’agriculture, des chantiers au niveau de la formation de la jeunesse, des chantiers au niveau de l’infrastructure. L’infrastructure mahoraise, comme vous le savez, est en devenir et doit se construire parce que nous devons rattraper le standard européen.
 
Mais 2015 sera également, la reprise économique, parce que le Conseil général qui accompagne maintenant les associations et surtout les entreprises, devra continuer ce travail d’accompagnement afin que nos entreprises locales puissent effectuer les investissements nécessaires pour créer des emplois et sortir de la situation de précarité cette population qui s’y trouve à plus de 60% .
 
Et enfin, 2015 c’est, négocier avec l’Etat pour que la solidarité nationale s’étende de manière plus marquante, plus forte, plus près de la population. Parce qu’il devient de plus en plus insupportable de constater, qu’une partie de notre population, une partie de notre richesse à savoir notre jeunesse, quitte le territoire années après années.
 
Alors pour 2015, je ne peux souhaiter que le meilleur pour Mayotte. Mais pour que ce meilleur se réalise, il est impératif que chacun d’entre nous se batte, chacun d’entre nous défende, à son niveau, le territoire de Mayotte.
 
Je m’engage en ma qualité de Président du Conseil général, à poursuivre ce travail, ce combat pour la population de Mayotte, pour des lendemains meilleurs.
Et je le dis sans aucun doute, je suis convaincu que Mayotte atteindra tous les objectifs qu’elle se fixe, car Mayotte est peuplée d’hommes et de femmes qui savent se battre pour leur peuple ; les anciennes générations nous ont montré l’exemple. Il nous appartient aujourd’hui, à nous, nouvelle génération, de poursuivre cet exemple positif qui nous a été légué par nos aïeux.
 
Alors, mahoraises, mahorais,
Chers concitoyens, je vous souhaite à tous, une bonne et heureuse année 2015
 
Et je vous donne rendez-vous tout au long de l’année.
 
 
 
 
 
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play